CAN 2021 : Le Bénin va jouer sa qualification entre le 13 et le 15 juin

Sports

La rencontre comptant pour la dernière journée des éliminatoires de la prochaine CAN entre la Sierra Leone et le Bénin devrait se jouer en juin prochain, sans date précise, et sans lieu pour le moment. Elle était prévue en mars, mais avait été finalement annulée suite aux supposés tests de cinq joueurs béninois positifs au Covid-19. 

L’affaire remonte à mars dernier, alors que le Bénin s’apprêtait à affronter la Sierra-Léone lors de la sixième et dernière journée de qualification pour la CAN 2022. La veille du match, à leur hôtel de Freetown, les Béninois avaient été testés au Covid-19.

Les résultats, qui devaient être communiqués le matin de la rencontre, n’étaient tombés qu’en début d’après-midi, à l’arrivée de l’équipe au National Stadium. Sur une simple feuille de papier, sans aucune signature d’un laboratoire, les Sierra-Léonais avaient griffonné une liste de cinq joueurs prétendument positifs et exigé leur mise à l’isolement. Une requête rejetée fermement par les Béninois. La situation semblait ubuesque et surtout indigne au vu des enjeux d’une qualification pour le plus grand tournoi africain de football.

 « La CAF envoie un mauvais message »

Ulcérés par cet épisode, les Béninois avaient décidé quelques jours plus tard d’envoyer un dossier à la Confédération africaine de football (CAF). «?Toute la délégation a fait de nouveaux tests au retour à Cotonou, et en rentrant en France, les cinq joueurs ont été testés. À chaque fois, avec un résultat négatif. Et nous n’avons jamais reçu les documents officiels des tests effectués à Freetown, malgré nos demandes?», expliquait Mathurin de Chacus, le président de la Fédération béninoise de football (FBF).

« Sur les cinq joueurs concernés, deux ont développé des anticorps et ne pouvaient donc être de nouveau positifs. Jodel Dossou avait été testé positif avec Clermont début mars et avait rejoué depuis. Steve Mounié l’avait eu il y a plus longtemps, mais a toujours des anticorps, son taux ne diminue pas. Nous avons toujours surveillé nos joueurs. Nous ne voulions surtout pas partir avec un joueur positif. Nous étions soucieux de cela, à la fois pour respecter les protocoles et pour se prémunir de “surprises” dans le délai requis », racontait le sélectionneur des Écureuils, Michel Dussuyer, au site internet Foot 365.

« Aucune sanction pour la Sierra Leone ? La CAF envoie un mauvais message. Il y a eu une tentative de tricherie avérée et la CAF ne réagit pas. Ils veulent que l’on rejoue le match, je ne comprends pas », dit aujourd’hui Michel Dussuyer visiblement très remonté.

Le Bénin a demandé à ce que la rencontre ne se joue pas en Sierra-Leone et la CAF a selon un confrère béninois visiblement diligenté une mission d’inspection d’inspection du terrain à Freetown. La Sierra-Leone a proposé de rejouer cette rencontre entre les 13 et 15 juin.

Les cinq joueurs soi-disant positifs présents à nouveau

En avril dernier, la commission d’appel de la CAF avait confirmé que le match serait reporté au mois de juin. Alors que le Bénin demandait la disqualification de la Sierra Leone, elle, exigeait de son côté que le Bénin, coupable de ne pas s’être présenté sur le terrain, soit déclaré battu par forfait.

Michel Dussuyer, qui a annoncé mercredi 26 mai une liste de 23 joueurs retenus pour disputer cette rencontre déterminante, n’a pas appelé Stéphane Sessègnon, sans club. Il avait été rappelé en mars, dans un rôle d’encadrant et sans entrer en jeu. « Nous avons beaucoup de joueurs indisponibles. Pour les joueurs locaux, c’est une porte qui s’ouvre. Ils ont la possibilité maintenant de démontrer leur savoir-faire », a confié le coach en conférence de presse.

Les cinq joueurs soi-disant positifs, tous testés négatifs à leur retour en club sont là. Il s’agit de Saturnin Allagbé (Dijon), Khaled Adénon (Avranches), Yohan Roche (Rodez), Jodel Dossou (Clermont) et Steve Mounié (Brest). Afin de préparer ce rendez-vous capital, les Écureuils souhaitent jouer un match amical face à la Zambie. La Sierra Leone doit gagner tandis que le Bénin n’a besoin que d’un match nul.

Farid Achacjhe ( RFI)

Laisser un commentaire