Souvenir : Le 29 octobre 2014, Cotonou a marché pour exiger des élections

Actualités

C’est l’événement du 29 octobre 2014 au Bénin. Une marche citoyenne des forces politiques et sociales pour réclamer l’organisation des élections a eu lieu dans les rues de Cotonou. Souvenir.

 Hommes et femmes politiques, militants de la société civile et d’associations ont pris le devant d’une marche qui a drainé une foule multicolore sur plusieurs kilomètres. Parmi eux on pouvait remarquer les députés Eric Houndété, Antoine Kolawolé Idji, Lazare Sèhouéto, les syndicalistes Pascal Todjinou, Paul Essè Iko, le militant de la société civile Martin Assogba, Mahugnon Kakpo, les acteurs politiques Orden Alladatin, Adidjatou Mathys, Amissétou Affo Djobo, Rafiatou Karimou, Gaston Zossou et bien d’autres figures habituellement alignées contre le pouvoir Yayi, rapporte sur son site l’Ortb.

Pour rallier la Place Lénine à Akpakpa, les marcheurs, de rouge vêtus pour la plupart, sont partis de la Place de l’Etoile Rouge au centre de Cotonou. Ils ont battu le macadam sur cet itinéraire en passant par le marché Saint Michel et le Nouveau Pont brandissant pancartes et banderoles et scandant des slogans divers.

Les manifestants du 29 octobre exigeaient l’organisation des élections qui se trouvent dans une impasse du fait de la non disponibilité de la liste électorale. L’Union fait la Nation (UN), Alternative Citoyenne, le Mouvement pour un Sursaut Patriotique, le Parti Communiste du Bénin (PCB), l’Alliance ABT et d’autres partis politiques et syndicats ont fait des propositions de sortie de crise. Mais les approches sont différentes selon les acteurs. Alors que l’UN et Alternative Citoyenne exigeaient que le gouvernement donne les ressources financières au COS-LEPI de terminer la correction de la LEPI, le PCB de son côté proposait la mise à l’écart pure et simple de cette liste qui tarde à être réalisée. Les “rouges” veulent d’une liste alternative que la CENA va établir sous la vigilance des partis politiques. “Elections sans LEPI !”, ont clamé les militants communistes.

Six ans après la marche du 29 octobre 2014, le Béninois se demande si une marche pourrait-t-elle avoir autant d’ampleur au Bénin à l’ère de la Rupture. Samedi 31 octobre, il est annoncé une marche des femmes à Cotonou.

 

Source externe

Laisser un commentaire