Lagos honore le General Gbian

Actualités

Invité à Lagos au Nigéria par LAAFA, le général Robert Gbian, désormais à la retraite a reçu le trophée du « leadership africain ». Une distinction qui lui a été remise au cours d’une soirée de gala le dimanche 1er juin dernier en présence de plusieurs personnalités et hommes d’affaires dont certains ont aussi été distingués. Retour sur le bref séjour d’un général un peu trop calme..à Lagos.

Il tombait des cordes sur Lagos. Un bon présage, dit on. Le général béninois Robert Gbian, arrivé la veille dans la grande ville du Nigéria est logé à Sheraton Hotel. Il recevra dans quelques heures un trophée de reconnaissance décerné par l’organisation non gouvernementale dénommée LAAFA (Leadership Award for African Achievers). En attendant, il reçoit dans sa suite des visiteurs divers. Entre autres, hommes d’affaires et journalistes.

La visite à Lagos, selon des sources proches du général, se voulait discrète. La discrétion, c’est bien l’une des caractéristiques de l’homme. Mais à la frontière kraké, certains s’écriaient « GGR, GGR, …GGR ! ». La traversée se fait sous escorte policière. « Il fallait bien cela, pour la sécurité et pour affronter les embouteillages qui compliquent la circulation dans cette ville » affirme la même source.

A l’hôtel, en compagnie d’un de ses fils et d’un ami le général pose ses valises. Dans la soirée il reçoit quelques amis et autres personnalités qui ont appris sa présence à Lagos.

DELE MOMODOU CHEZ LE GENERAL

Le lendemain, c’est Délé Momodou, le patron du très respecté et prisé magazine bilingue (anglais-français) « Ovation International » qui va le voir. Avec son directeur de la rédaction, son assistant et ses photographes, le journaliste du showbiz et du people, connu aussi comme homme d’affaires proche des milieux politiques et d’affaires du Nigéria et de la Grande Bretagne a été reçu par le général. Salutations usuelles, puis Monsieur Momodou déclare qu’il est venu voir le général Béninois parce qu’il a été informé de sa venue à Lagos par son « ami Koumagnon ». Albert Koumagnon.« C’est un frère avec qui j’ai d’excellentes relations », dit le patron de Ovation avant de poursuivre : « Quand il m’a parlé de vous et de votre venu à Lagos je me suis organisé pour vous rencontrer. Un général est un homme puissant mais par la grâce de Dieu vous irez encore plus loin ». Délé Momodou a confié au général qu’il est prêt à l’accompagner dans ses projets si tant est que « l’Afrique est au cœur de ses engagements. « Je suis un panafricaniste et le développement des pays africains est pour moi une chose importante. » A-t-il conclu. En prenant la parole, le général Robert Gbian a dit son honneur et le plaisir de recevoir « un grand monsieur ». A l’endroit du patron et promoteur du magazine “Ovation”, le général dira que c’est un journal que tout le monde aime avoir chez lui à chaque parution. Il a félicité Délé Momodou et son équipe pour la qualité du travail qu’ils font en mettant les africains sous les feux de la rampe à travers les pages du journal. Il a accepté d’accorder une interview au magazine en marge de la soirée de remise des trophées du Ledearship africain dont celui de la catégorie « gouvernance et démocratie » lui est revenu. Les deux hommes se sont séparés en se promettant de se revoir.

UN TROPHEE DE RECONNAISSANCE

Le soir, tout Lagos s’est donné rendez-vous au Balmoral Event Centre, 98, Kudirat Abiola Way Oregun Ikeja. Soirée de gala. Orchestre en live. Costumes et robes de soirée. Tapis rouge, photo shooting et interview d’accueil à l’arrivée des personnalités invités. Le général fait son entrée. De blanc vêtu. Un costume traditionnel, boubou 3 pièces digne des hommes de son rang. Coiffé d’un chapeau beige. Le visage serein et le sourire en coin au besoin. Le pas ferme, il se prête au jeu avant d’être conduit par les hôtesses à la place qui lui est réservée avec sa délégation.
La cérémonie se déroule dans une ambiance bon enfant. Les récipiendaires se succèdent sur le podium. En lui remettant sa distinction, les organisateurs ont dit tout le bien qu’ils pensent du général. En retour, celui-ci a remercié l’organisation pour « le choix porté sur sa modeste personne ». Il a dit que ce genre d’événement qui permet de mettre la lumière sur des hommes de l’ombre est une bonne initiative. Selon lui, « les hommes et les femmes qui ne sont pas au devant de la scène font aussi un travail appréciable qu’il est bon de reconnaître ». Il a souhaité la paix et le développement à son pays le Bénin et à toute l’Afrique avant de descendre du podium sous les applaudissements du public.