Fonctionnement de lampadaires réhabilités à Parakou : La cité des Koburu, une « ville lumière », dixit le Préfet ; le ministre Houssou satisfait

Actualités

En tournée dans le septentrion après le lancement des travaux de renforcement et de réhabilitation du réseau de distribution de l’énergie électrique, le ministre de l’énergie Dona Jean-Claude Houssou et une délégation sont allés voir de visu dans la nuit du vendredi 14 mai, l’état de fonctionnement des lampadaires réhabilités à Parakou.

Accompagnée du préfet du Borgou et d’une délégation composée de directeurs dont le Directeur général des Ressources énergétiques ( (DGRE), Monsieur Flinso, du Dg Aberme et du Dg Sbee, Jacques Paradis, de même que des partenaires techniques et financiers, le ministre de l’énergie Dona Jean-Claude Houssou a fait le tour de la ville de Parakou, dans la nuit du vendredi. Objectif : apprécier l’état de fonctionnement des lampadaires d’éclairage public réhabilité sur financement du Projet d’amélioration des services énergétiques (PASE).

Le changement au niveau de l’éclairage public est net sur toute la ligne dans la ville de Parakou.  Et la délégation qui a sillonné plusieurs artères de la ville l’a remarqué. Ce changement a été possible grâce au Projet d’amélioration des services énergétiques (PASE) soutenu par la Banque mondiale (BM). Et pour ledit projet,  Parakou a bénéficié de 1.000 lampes ”Led” installées dans plusieurs artères de la ville. Les difficultés des mairies à faire face aux factures d’électricité sont donc réduites.

Au terme de la visite,  Dona Jean-Claude Houssou a apprécié la qualité des lampes. Il est satisfait du remplacement des lampes SHS ”énergétivores” par des ampoules ”Led”. Parlant des ampoules, le ministre de l’énergie explique qu’elles ont une luminosité très importante avec moins de consommation d’énergie passant de 400 watts pour les ampoules SHS à 100 watts pour les ampoules”Led”. Pour le ministre, cet éclairage public fait reculer l’insécurité et renforce davantage la sécurité des biens et des populations. La beauté de cet éclairage exige de chaque Parakois et Parakoise à prendre soin des nouvelles infrastructures. Il les invite à signaler tout acte de vandalisme aux autorités.

A Parakou, il y a quelques années, l’éclairage public posait un problème dans la cité des Koburu, rappelle le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé. Le  gouvernement et ses partenaires viennent de faire un grand effort et Parakou est en passe d’être la « ville lumière», apprécie-t-il. Et pour les investissements au profit de la « ville lumière », le Préfet remercie le président Patrice Talon et son gouvernement à travers le ministre de l’énergie. Il souhaite que les autres communes du Borgou, bénéficient aussi de ce projet.

E.A.T.

Laisser un commentaire