L’opposition dans les rues de Cotonou hier

Actualités

Des milliers de béninois ont manifesté dans les rues de Cotonou, la capitale économique du Bénin, hier mercredi pour exiger du pouvoir l’organisation d’élections locales et municipales.

Cette marche était initiée par des mouvements et des partis de l’opposition qui ont reçu à cette occasion le soutien des associations et organisations de la société civile et des syndicats.

Les élections locales et municipales devraient se dérouler en mars 2013 mais elles ont été reportées sine die du fait de l’absence d’une liste consensuelle.
De l’étoile Rouge à la place Lénine à Akpakpa, les manifestants ont parcouru des kilomètres encadrés par les forces de l’ordre.

Le correspondant de BBC Afrique rapporte que les protestataires ont arboré des pancartes sur lesquelles on pouvait lire des messages hostiles au pouvoir tels que : “Trop c’est trop” ou encore “Nous, des collines, exigeons des élections…”.Ils ont chanté des slogans hostiles au régime en place.
La liste électorale permanente informatisée, qui reste le fichier électoral depuis 2011, est largement contestée par les différentes parties.
Face à cette situation, certains proposent d’utiliser une liste “ad hoc”, c’est-à-dire faite sur mesure, afin d’organiser les élections. C’est le cas de Phillipe Noudjènoumè du Pcb.
Le conseil des ministres, qui s’est tenu lundi, a d’ailleurs rappelé que le pouvoir entend rencontrer mercredi les présidents d’institutions, puis par la suite les partis politiques pour évaluer la situation.