Gala : Ivanka Trump vend la mèche sur les projets de son père Donald Trump

Actualités International

Après sa défaite face à Joe Biden, quel avenir envisage donc Donald Trump ? Sur Twitter, ce jeudi 19 novembre, sa fille Ivanka Trump a glissé une phrase qui en dit long sur ses projets.

Quel avenir attend donc Donald Trump ? C’est la question qui anime les électeurs de l’ex-magnat de l’immobilier, eux qui souhaiteraient le voir rester derrière le Bureau ovale. Et, d’après une phrase lourde de sens glissée sur Twitter par Ivanka Trump ce jeudi 19 novembre, et soulignée par la reporter CNN Kate Bennett dans la foulée, le 45ème président des États-Unis est toujours prêt à briguer un deuxième mandat. “Au cours du premier mandat du président américain”, peut-on d’abord lire, en amorce d’une publication au sujet des différents projets de la femme de Jared Kushner, elle qui a endossé le rôle de principale conseillère à Washington. Un choix de mots certainement loin d’être anodin puisque, depuis sa défaite face à Joe Biden, la rumeur d’un retour du politicien en 2024 n’en finit plus d’enfler.

Projet d’avenir évoqué “à 100%” auprès de ses conseillers et alliés, comme l’a récemment révélé la chaîne CBS News. “Si ça ne fonctionne pas, je me représenterai dans quatre ans”, aurait ainsi promis Donald Trump au sénateur du Dakota du Nord, Kevin Cramer. Une promesse qui pourrait bien devenir réalité alors qu’aucun adversaire ne semble entraver sa route. Il est même devenu, selon la chaîne américaine CNN, “l’unique visage du parti républicain” mais aussi la plus grande crainte des membres du parti souhaitant eux-mêmes se lancer dans la course à la Maison-Blanche. “Bien sûr que ça complique les choses pour ceux qui voudraient se porter candidats”, a fait savoir Kevin Cramer auprès du site Politico, “ce n’est pas à lui de faciliter les choses aux autres personnes souhaitant concourir.” D’autres, cependant, préfèrent ignorer le spectre la présence du spectre de Donald Trump sur l’élection présidentielle de 2024 et oublier celle de 2016. Sa présence assidue sur Twitter (et ses 88,9 millions d’abonnés) sera, sans aucun doute, une douloureuse piqûre de rappel.

 

Kate Bennett (Source externe)

————————————————————————————————————————————————————————————–

Il ne cède pas

En attendant, il s’accroche à la présidence, refusant encore de reconnaître la victoire de Joe Biden. Réfugié dans le déni, le président sortant complique la transition de son successeur, son administration des services généraux n’ayant pas encore lancé la procédure permettant le démocrate de prendre sa relève. Décidé à ne pas céder sa place, même à l’approche de la fin d’année, Donald Trump passera son Thanksgivingcélébré le 26 novembre 2020 – à Washington au côté de Melania Trump. Du jamais vu. Un refus de concéder qui n’est pas uniquement dû à son égo surdimensionné mais aussi à de graves ennuis juridiques.

 

Laisser un commentaire