Mise en commun des partis RLC et FCBE : Irenée Agossa et Paul Hounkpè peaufinent leur stratégie pour “gagner les législatives de 2023”

Actualités

« Il faut que nous manifestions notre capacité d’être en bloc. Il n’est pas question que nous ne soyons pas dans une stratégie d’ensemble », a déclaré Irénée Agossa au micro de Radio Bénin  vendredi 26 août 2022. Au parti Fcbe, les responsables pensent aussi aller aux prochaines élections en bloc. C’est chose faite. Irenée AGOSSA ET Paul Hounkpè viennent de poser l’acte 1 de la mise en commun des deux partis.

Si la mouvance pourrait avoir un ou deux blocs ou aller en un seul bloc, l’opposition est en train de mettre en place des stratégies pour participer aux législatives de 2023. A quelques mois des législatives de 2023, le parti RLC et son président Irénée Agossa souhaitent que l’opposition aille en bloc. C’est ainsi que des projets de rassemblement sont en cours d’élaboration au sein de l’opposition, mais pas pour aller à une fusion. Et dans quelques jours, les partis de l’opposition qui n’ont pas fait l’option de fusionner vont utiliser les dispositions légales pour montrer à l’opinion que l’opposition est effectivement organisée pour contribuer massivement à la défense de la démocratie en participant aux élections législatives de janvier 2023, selon Alain Adihou du parti Fcbe. Il n y aura pas de fusion au regard de ce que la loi exige, mais il y aura regroupement sans que ce soit alliance car la loi aussi rejette les alliances, a-t-il dit.

C’est ainsi que ce vendredi 26 août, le chef de file de l’opposition et président du parti Fcbe, Paul Hounkpè s’est rendu au siège du parti Restaurer La Confiance ( RLC) ont décidé de la mise en commun des forces de leur parti.  «  Il faut préciser que les contacts ont commencé depuis entre les partis de l’opposition, en particulier entre la Fcbe et RLC et ce n’est que l’aboutissement d’un processus qui a commencé entre temps que vous constatez cet après midi. Nous sommes engagés sur le principe, il faut que nous soyons au rendez-vous des élections de janvier 2023 dans une stratégie d’ensemble. Nous sommes convenus qu’il faut que nous soyons dans cette logique. Cet après midi les deux partis ont donné leur accord pour être ensemble. L’esprit pour nous, ce n’est plus simplement de participer aux élections. Nous allons participer, mais c’est de gagner ces élections, c’est-à-dire avoir une majorité au parlement afin d’espérer que nous puissions changer les donne». Désormais engagé à batailler ensemble, le chef de file de l’opposition, Paul Hounkpè rassure d’un  changement véritable au lendemain des législatives de 2023. «  Nous rassurons le peuple béninois de ce que les élections de 2023 leur offriront l’occasion d’apporter le changement dans le pays », a déclaré Paul Hounkpè.

A.C.C.