« Il y a un vaste engouement des Béninois… », dixit Arifari Bako

Politique

Le Forum national sur la Diaspora (Fonad) 2013 s’ouvre ce jeudi 19 décembre au Palais des congrès de Cotonou. Il est noté un vaste engouement des Béninois de la diaspora tant ceux qui sont actuellement au pays que ceux qui sont à l’extérieur. A la veille du démarrage du forum, le ministre des affaires étrangères, de l’Intégration Africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’Extérieur, le Professeur Nassirou Bako-Arifari était hier l’invité du journal sur la télévision nationale du Bénin (Ortb). Président du Comité national des assises placées sous la présidence du Président de la République, Dr Boni Yayi, il a donné quelques clarifications.

Répondant à une question du journaliste, le ministre des affaires étrangères, Arifari Bako, explique : « Le forum national de la diaspora qui s’ouvre demain 19 décembre 2013 au Palais des congrès de Cotonou, vise à traduire dans les faits un certain nombre de choix politiques opérés par le gouvernement béninois à travers son chef, à mettre en œuvre le choix opéré à l’échelle continentale. Vous savez, c’est au cours de la présidence en exercice du président Boni Yayi à la tête de l’Union Africaine qu’a été organisé à Sun Town en Afrique du Sud le premier sommet mondial de la diaspora africaine. Et à cette occasion, il a été beaucoup question de comment organiser, structurer, et faire participer la diaspora au développement du continent africain. En ce qui concerne notre propre pays, depuis la conférence nationale des forces vives, il a été décidé aussi de voir dans quelles mesures faire participer de manière beaucoup plus efficiente la diaspora béninoise au développement du pays. Aussi, en 1997, il y a eu l’organisation de ce qu’on a appelé la conférence des forces vives de la diaspora béninoise et un symposium a été organisé en 2007, à mi-parcours pour voir un peu comment notre diaspora peut être associée au développement de notre pays. C’est donc en droite ligne de tous ces engagements que le gouvernement béninois a décidé de l’organisation de ce forum pour recréer les conditions d’une confiance beaucoup plus solide entre notre diaspora et nous et explorer ensemble les potentiels en termes de contribution que représente la diaspora. Lorsqu’on prend un pays comme le Sénégal, c’est près de 500 milliards de Franc Cfa de contribution annuelle de la diaspora au développement du pays ; le Mali, c’est environ 300 milliards de franc Cfa par an ; c’est-à-dire que quand on considère les contributions des diasporas de ces pays, on constate que c’est nettement supérieur aux aides au développement que les deux pays reçoivent. Au Bénin, vous l’avez évoqué tout à l’heure, nous avons en moyenne 100 milliards de franc cfa et nous avons d’autres statistiques qui disent que c’est même moins. Cela veut dire qu’il y a donc une niche de mobilisation de ressources à investir pour le développement de notre pays que représente la diaspora et il faut créer les conditions ; lors des différents déplacements à l’étranger où nous avons eu beaucoup de discussions avec nos compatriotes de la diaspora, ils ont soulevé un certain nombre de difficultés qui les empêchent de venir s’investir pour le développement du pays. Et c’est pour cela que nous avons pris le temps de répertorier toutes ces préoccupations, de les analyser, et de voir quel type de solution apporter ; et c’est ce qui explique qu’aujourd’hui nous sommes en mesure d’organiser ce forum ».

Qui seront ceux les participants ?

S’agissant des particupants à ce forum, le ministre a été clair : » Pour ce qui est de la participation, nous avons réservé 250 places pour nos Béninois de la diaspora qui ont décidé de s’inscrire de manière volontaire. Ils viendront en assurant eux-mêmes leur déplacement. Au plan national, il y a eu un vaste engouement. Contrairement à la cinquantaine de places que nous avons prévues, nous avons eu près de 200 demandes ; donc, ce sera une grande occasion pour échanger ».

Quel seront les sujets à débattre ?

Plusieurs sujets seront abordés, indique le ministre Bako. « Nous allons d’abord voir les problèmes d’ordre administratif, juridique pour mieux protéger notre diaspora à l’étranger. Ensuite, nous allons voir comment identifier notre diaspora, car, à peine 10% de nos compatriotes se sont faits immatriculer dans nos ambassades et nos chancelleries, ils ont parfois des problèmes d’états civils, nous allons examiner tous ces problèmes ensemble ; pour investir au Bénin, nombre d’entre eux se plaignent des tracasseries administratives, des complications. Alors, ce forum va nous permettre de trouver des voies et moyens pour sécuriser l’espace afin qu’ils puissent y investir paisiblement. Ainsi, ils contribueront davantage au développement du pays comme nous le souhaitons. »

Listes des pays de provenance des Béninois de la diaspora invités
1- Afrique du sud
2- Ghana
3- Canada
4- Allemagne
5- France
6- Nigéria
7- Cap-Vert
8- Sénégal
9- USA
10- Pays-Bas
11- Italie
12- Bruxelles
13- Cote d’Ivoire
14- Etat du Koweit
15- Cameroun
16- Libye
17- Russie
18- Chine

Les pays invités

MALI
GHANA
CAP-VERT
SENEGAL
MAROC

“PROGRAMME DE DEROULEMENT, PRESIDIUM DES PLENIERES ET DES ATELIERS ET LISTE DES COMMUNICATEURS”

***************
SEANCES PLENIERES
Présidium du Forum
• Président : Ministre des Affaires Etrangères ou son Représentant
• 1er Vice- Président : Ministre du Développement ou son Représentant
• 2ème Vice – Président : Modérateur

*Equipe technique d’appui à la synthèse des travaux

– Conseiller Technique à la Coopération Internationale ;
– Directeur des Relations avec les Béninois de l’Extérieur ;
– Directeur Général de l’Agence Nationale pour les Migrations et les Béninois de l’Extérieur ;
– Directrice des Relations Economiques et Commerciales Internationales ;
– Directeur de l’Europe ;
– Monsieur Séverin WHANNOU, cadre de la DRBE;
– Monsieur Marius LOKO, cadre de la DIA.

– Communication introductive
THEME
« LE BENIN ET SA DIASPORA : UNE RELATION DE CONFIANCE POUR UNE MEILLEURE CONTRIBUTION DES BENINOIS DE L’EXTERIEUR AU DEVELOPPEMENT NATIONAL »

Présidium

Président : Ministre en charge du Développement
Modérateur : 2ème Vice-Président du forum
Rapporteur : Conseiller Technique à la Diaspora et aux Communautés
Communicateur : Professeur Nassirou BAKO-ARIFARI, Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’Extérieur, Président du Comité National d’Organisation du FONAD

TRAVAUX EN ATELIER

• Thématique n°1
La connaissance des Béninois de l’Extérieur

Président : Professeur Joseph Olabiyi YAI, Ambassadeur, Ancien Délégué Permanent du Bénin à l’Unesco
Modérateur : M. Michel d’ALMEIDA, Ancien Président du Haut Conseil des Béninois de l’Extérieur
1er Rapporteur : (A pourvoir)
2ème Rapporteur : (A pourvoir)
Communicateur : Professeur John IGUE, Enseignant à l’Université d’Abomey-Calavi
Cette communication devra :
– faire le point des travaux scientifiques effectués sur les Béninois de l’extérieur ;
– faire apparaître quelques statistiques concernant la Diaspora Béninoise ;
– faire connaitre l’historique de la diaspora ;
– catégoriser les Béninois de l’Extérieur ;
– cartographier la Diaspora Béninoise ;
– faire ressortir les difficultés majeures qu’éprouve la Diaspora Béninoise ;
– répertorier les multiples freins à l’organisation et à la cohésion au sein de la Diaspora Béninoise ;
– proposer les voies et moyens susceptibles d’améliorer et produire des données plus fiables sur les Béninois de l’Extérieur ;
– indiquer les grandes lignes des TDR d’un recensement des Béninois de l’Extérieur.

Thématique n°2 : « l’arsenal juridique et institutionnel pour la protection des Béninois de l’Extérieur et leurs intérêts ».

Président : Maître Robert DOSSOU, Ancien Bâtonnier, Ancien Président de la Cour Constitutionnelle
Modérateur : Ambassadeur à la retraite Euloge HINVI
1er Rapporteur : Ambassadeur Eric SAÏZONOU, Directeur des Affaires Juridiques/MAEIAFBE
2ème Rapporteur : M. Maximin AKIYEMI, Magistrat, membre du HCBE
Communicateur: Professeur Christophe Kodjo KOUGNIANZONDE, Enseignant à l’Université d’Abomey-Calavi, Ancien membre de la Cour Constitutionnelle

A travers cette communication, il s’agira de :
– analyser les dispositions juridiques internationales et nationales en lien avec la gestion de la diaspora ;
– analyser le cadre institutionnel international et national existant en faveur de la gestion de la Diaspora Béninoise ;
– dégager les forces et faiblesses de ces arsenaux juridiques et institutionnels ;
– faire des propositions pour l’amélioration de l’arsenal juridique et du cadre institutionnel existants en matière de la gestion des Béninois de l’Extérieur. (Analyser les mécanismes de protection des Béninois de l’Extérieur : délivrance de visas Béninois étrangers et des cartes de séjours et autres problèmes consulaires, la durée de validité des passeports ainsi que leur participation à la vie politique nationale).

Thématique n° 3 : « l’amélioration de la contribution des Béninois des l’Extérieur au développement socio-économique du Bénin »
Président : M. Ousmane SOULE DOSSO, Conseiller spécial du Chef de l’Etat aux affaires pétrolifères
Modérateur : Professeur Gabriel KOCHOFA, Ambassadeur du Bénin
près la Russie, Président du Haut Conseil des Béninois de l’Extérieur
1er Rapporteur : Ambassadeur Françoise M. MEDEGAN, Directrice des Relations Economiques et Commerciales Internationales/MAEIAFBE
2ème Rapporteur : (A pourvoir)
Communicateur : Professeur Fulbert AMOUSSOUGA GERO, Enseignant à l’Université d’Abomey-Calavi, Conseiller Technique du Président de la République

Il s’agira dans ce sous-thème, pour le communicateur de :
– partager les grandes lignes de la politique nationale de développement au Bénin ;
– mettre en exergue les potentialités/opportunités qu’offre la Diaspora Béninoise ;
– analyser le niveau actuel de contribution sous toutes ses formes des Béninois de l’Extérieur aux efforts de développement du Bénin (Contributions intellectuelle, matérielle, financière, etc.) ;
– analyser dans une approche comparée, la contribution des Béninois de l’Extérieur au développement de leur pays aux côtés de celle des Maliens, Sénégalais, Marocains et autres en direction de leur pays d’origine respectifs ;
– faire ressortir les défis et perspectives pour une meilleure contribution des Béninois de l’Extérieur au Développement de leur pays ;
– proposer des stratégies pour une amélioration de la contribution de la Diaspora Béninoise aux actions du développement national.

Thématique n°4 : « Diaspora et Coopération Décentralisée »

Président : M. Soulé ALLAGBE, Maire de Parakou, Président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB)
Modérateur : Ambassadeur Saliou AKADIRI, Maire de Pobè
1er Rapporteur : (A pourvoir)
2ème Rapporteur : (A pourvoir)
Communicateurs : (En tandem)
– M. Baguiri ANDEMI, Conseiller Technique à la Coopération Décentralisée et au ONG/MAEIAFBE
– Ambassadeur Pierre MEDENOU, Directeur des Relations avec les Béninois de l’Extérieur/MAEIAFBE

Par ce sous-thème, le Forum mettra en exergue la contribution de la diaspora récente mais aussi historique au développement national, et ce spécifiquement sous l’angle de la coopération décentralisée. Dans ce sens, et en vue de la matérialisation de cette contribution dans les collectivités décentralisées, la communication fera ressortir :
• Comment le Gouvernement pourrait mettre à contribution la diaspora béninoise pour le renforcement de la coopération décentralisée entre les pouvoirs locaux des Etats où cette diaspora vit et ceux plus jeunes du Bénin ;

• Dans quelle mesure la diaspora béninoise pourrait aider le Gouvernement béninois à mettre en relation et créer une synergie entre les Organisations de la Société Civile (OSC) des pays d’accueil avec celles du Bénin, selon les différents domaines d’intervention de ces OSC ;

• Les mécanismes de création de lobbies au sein de la diaspora, pouvant s’impliquer dans la mobilisation de ressources à drainer vers les populations à la base, via les communes ou les entités décentralisées ;

• Le rôle des différents secteurs (éducation, santé, agriculture, etc.) au niveau local ou infra-étatique du pays d’accueil que la diaspora mobilisera directement en faveur des structures béninoises analogues dans le cadre de la coopération décentralisée ;

• Les partenariats qui pourraient s’établir entre les collectivités locales béninoises et leurs homologues de l’extérieur où réside la diaspora. Ces partenariats devront favoriser la mise en valeur par les collectivités décentralisées béninoises de leurs ressources naturelles, dans des conditions qui promouvront le développement à la base.
Les différents points énumérés ci-dessus serviront ainsi de repère au Gouvernement béninois, aux fins des dispositions à prendre pour impliquer la diaspora historique dans l’effort de développement national, notamment au travers des liens culturels. A terme, cette implication de la diaspora historique pourrait se traduire dans la mobilisation des gouvernements locaux, de la Société Civile ainsi que des milieux d’affaires en faveur des entités locales béninoises.
A cet égard, le communicateur devra procéder à :
• l’identification et à la localisation géographique des grands regroupements de la diaspora historique d’origine béninoise ;

• la proposition des voies et moyens de mobilisation de cette diaspora en faveur du Bénin. Les actions à mener devront non seulement permettre au Bénin de disposer de lobbies à l’image de celle d’Israël aux Etats-Unis d’Amérique, mais aussi et surtout de bénéficier de l’appui permanent des Maires Noirs d’Amérique ;

• des suggestions devant servir de base à la définition par le Gouvernement du Bénin d’une politique nationale à l’égard des Maires Noirs d’Amérique en vue de relations solides entre eux et le Bénin et l’organisation à court terme d’une Conférence internationale de ces Maires au Bénin ;

• des propositions de démarches à entreprendre par le Gouvernement en vue d’établissement de partenariats entre les Etats fédérés à dominante noire avec le Bénin ou ses Départements ;

• la suggestion si possible, d’une meilleure organisation des structures actuellement en charge de la coopération décentralisée et de la gestion des relations du Bénin avec les Béninois de l’extérieur en vue d’une gestion performante et bénéfique de la nouvelle donne à grandes potentialités économique et politique qu’est la Diaspora.

– PANELS

Les panels seront animés successivement autour de chacun des grands projets préalablement ciblés. Ils se tiendront concomitamment aux travaux des différents ateliers. Ils constitueront, à l’instar des ateliers, des moments de discussions intenses, mais également d’échanges techniques qui devront mettre en valeur le forum et lui conférer encore plus d’éclat.
Les discussions de chaque panel seront animées par une équipe constituée comme suit :
– Un (01) communicateur préalablement désigné par le Comité National d’Organisation
– Un (01) modérateur préalablement désigné par le Comité National d’Organisation
– Deux (02) Rapporteurs préalablement désignés par le Comité National d’Organisation
– Deux (02) participants désignés par atelier
– Deux (02) personnes-ressources préalablement désignés par le Comité National d’Organisation.
Un panel durera 3 heures à 4 heures. Il pourra être entièrement enregistré par les organes audiovisuels et conséquemment exploités.
Chaque panel commencera par une communication sur le grand projet à explorer ; cette communication qui sera donnée par le Consultant commis à cet effet servira de base aux discussions.
La communication pourra mettre en exergue :
– la genèse du projet
– le contexte et la justification
– les objectifs du projet
– les stratégies proposées pour sa mise en œuvre
– Quelques éléments d’études techniques de faisabilité (spatiale, temporelle, ressources…)
Chaque projet présenté fera l’objet d’une analyse assortie de propositions et recommandations pour son opérationnalisation.
Au terme des travaux en atelier et en panel, il sera procédé à la restitution en plénière.

Panel 1 : La Maison de la diaspora
Président : Ambassadeur Albert AGOSSOU, Ancien Ministre
Modérateur : (A pourvoir)
1er Rapporteur : Ambassadeur Daniel DANHIN,DAC/MAEIAFBE
2ème Rapporteur : (A pourvoir)
Personnes-ressources : Ambassadeur Emmanuel OHIN, Directeur de l’Amérique/MAEIAFBE et Mme SANTOS Anick, ………………………….……..
Communicateurs : Professeur Nouréini TIDJANI SERPOS, ancien Ambassadeur à l’UNESCO.

Panel 2 : Le fonds souverain et la banque de la diaspora
Président : M. Rigobert LADIKPO, Ancien Ministre
Modérateur : (A pourvoir)
1er Rapporteur : (A pourvoir)
2ème Rapporteur : M. Polyane B. LADJO, DRH/MAEIAFBE
Personnes-ressources : DRFM/MAEIAFBE et DAC/MDAEP
Communicateur : M. Idriss DAOUDA, Ancien Ministre des Finances

Panel 3 : Le recensement des Béninois de l’Extérieur
Président : Ambassadeur Benoît ADEKAMBI, Conseiller Technique à la Coopération internationale au MAEIAFBE
Modérateur : Ambassadeur Mathias C. NADOHOU, Directeur Général de la Coopération Bilatérale
1er Rapporteur : (A pourvoir)
2ème Rapporteur : (A pourvoir)
Personnes-ressources : – M. Emmanuel OPITA, Magistrat et M. Michel MAKPENON, Directeur Général Adjoint de l’Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique (INSAE)
Communicateur : Professeur John IGUE, Enseignant à l’Université d’Abomey-Calavi