Enfin du soutien aux promoteurs du Parc National du W Bénin

Economie & Tech

Les promoteurs du Parc National du W Bénin peuvent pousser un ouf de soulagement. Grâce au projet d’appui à la gestion des aires protégées ( Pagap) ; ils viennent de bénéficier de fonds de démarrage des activités génératrices de revenus ( AGR). Des matériels roulants leur ont été aussi offerts

Bouffée d’oxygène aux populations riveraines des parcs nationaux. Le Pagap, entré en vigueur en octobre 2011 pour une durée de cinq ans d’un coût global de 3 milliards 285 millions et lancé officiellement en février 2012 a déjà connu sa première phase d’opérationnalisation. La deuxième à savoir le développement et la mise en œuvre d’activités génératrice de revenus au profit des populations riveraines des parcs nationaux entre dans sa phase active. Les promoteurs du Parc National du W Bénin sont désormais fixés. Des fonds viennent d’être mis à leur disposition pour la réalisation de 41 microprojets. Ce qui fait la joie du premier adjoint au maire de Malanville, KOUMBA Gadjé et de Bagnan Mama-Bello, secrétaire de l’Union régionale des Associations Villageoises de Gestion des réserves de Faune (AVIGREF) du Parc National W.

En mettant ces fonds à leur disposition, le but est créer des revenus alternatifs et de réduire à terme la pression humaine sur les ressources des parcs nationaux. M. Mama-Bello invite les bénéficiaires à un bon usage des fonds afin de devenir de véritables entrepreneurs ruraux pour contribuer à la promotion de l’emploi pour une meilleure gestion de la faune et de la flore au profit des générations futures.
Selon Modeste Vigan, DAC du ministère de l’environnement représentant le ministre Raphael Edou, cette deuxième composante a un coup de 1,50 millions de dollars, environ 550 millions de fcfa. Le ministère et le CENAGREF, dira-t-il, attachent une importance particulière à cette composante qui a pour objectif spécifique d’appuyer les communautés vivant aux abords des parcs nationaux par le développement et la mise en œuvre d’activités génératrices de revenus non destructrices de l’environnement. Un véhicule pick-up 4X4 a été offert à l’UR – Avigref pour son fonctionnement dans les zones périphériques du parc ainsi qu’à l’extérieur. Du bon usage que feront ces producteurs de ces matériels et fonds dépendra lasuite du Pagap et d’autres appuis dont pourrait bénéficier le Cenagref, a dit M. Vigan.

Extrait de l’allocution du ministre de l’environnement

(…) l’événement qui nous réunit ce jour à Malanville, une des portes d’entrée du Parc National du W Bénin, est la remise des fonds de démarrage aux promoteurs des meilleurs micro projets sélectionnés dans le cadre de la mise en œuvre de la Composante Activités Génératrices de Revenus (AGR) du: PAGAP. Cette composante n°2 du PAGAP dont le lancement technique a eu lieu dans les Parcs Nationaux de la Pendjari et du W en août 2012 a un coût de 1,50 millions de dollars US soit environ 550 Millions de FCFA. Mon Département ministériel et le CENAGREF attachent une importance particulière à cette composante qui a pour objectif spécifique d’appuyer les communautés vivant aux abords des parcs nationaux parle développement et la mise en œuvre d’Activités Génératrices de Revenus (AGR) non destructrices de l’environnement, il faut le souligner, en vue de réduire la pression humaine sur la faune et la flore sauvages. L’hypothèse de base est qu’en améliorant le niveau et les conditions de vie des populations aux revenus généralement limités, on pourra conduire plus aisément celles-ci à se détourner de l’exploitation frauduleuse des produits des réserves et lès aider à participer plus intensément à leur protection.
Mesdames et Messieurs
Les quarante un (41) micro projets dont les promoteurs en individuels ou en groupements, vont recevoir tout à l’heure les premières avances de démarrage d’un montant de 40% de la valeur desdits micro projets ont été sélectionnés lors de la première session du Comité d’Approbation des micro Projets (CAP) tenue en avril 2013 à Kandi.
Sur les quarante six (46) micro-projets présélectionnés, quarante un (41) ont été finalement retenus à la première session du Comité d’Approbation des micro-Projets (CAP) du W Bénin, sur une base concurrentielle à partir de critères objectifs, impartiaux prédéfinis, connus et acceptés de tous. Le coût total de ces AGR au bénéfice des quarante un (41) promoteurs (individuels et groupements confondus) est de Cent soixante six millions deux cents quatre vingt deux mille deux cents quatre vingt (166 282 280) francs CFA, dont Cent cinquante un millions trente sept mille quatre cent cinq (151037 405) francs CFA sollicités auprès du PAGAP/CENAGREF. Ouant au montant à mettre à la disposition des bénéficiaires des AGR à l’occasion de cette cérémonie, il est de Cinquante quatre millions quatre cent vingt sept mille huit cent douze (54427 812) francs CFA, représentant les 40% des microprojets des promoteurs ayant totalement mobilisé leurs contreparties. Les coûts de ces micro projets varient de 1 325 500 F CFA pour le plus bas micro projet individuel à 9 452 300 F CFA pour le micro projet de groupement le plus élevé. La deuxième tranche d’un montant de 50% de la valeur de chaque micro projet et la troisième d’un montant de 10% de cette valeur seront versées en fonction de l’évolution de l’exécution du micro projet et du respect du plan d’affaires élaboré. Les intervenants précédents s’étant déjà longuement appesantis sur les domaines d’éligibilité et les conditions générales de participation à ces Activités Génératrices de Revenus (AGR), volontairement assouplies à dessein pour susciter un grand engouement de la part des populations, il ne me reste plus qu’à souhaiter à d’autres promoteurs d’emboiter le pas aux heureux élus de cette première vague, qui je l’espère vivement, sauront tirer le meilleur parti possible de cette opportunité et donner de bons exemples de réussite afin de mériter une confiance plus accrue de la part des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) qui accompagnent le CENAGREF et l’ensemble de ses projets.

Mesdames et Messieurs
La composante Activités Génératrices de Revenus (AGR) du PAGAP/CENAGREF dont nous commençons à apprécier ce jour la concrétisation des premiers résultats par la mise à disposition de cette avance de démarrage, revêt à n’en point douter, une importance capitale pour le CENAGREF et le MECCCRPRNF. Mieux, cette composante va au- delà des renforcements usuels de capacités et s’inscrit en droite ligne dans la lutte contre la pauvreté qui elle-même, constitue le principal cheval de bataille du gouvernement de la refondation de son Excellence, le Dr Boni YA YI. En nous y consacrant par un partage plus équitable des richesses de la Nation et par la recherche constante de la croissance qui conduit à réduire progressivement la pauvreté, nous contribuons ainsi à l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMO), ce qui constitue un juste motif de fierté pour le Ministère dont j’ai la charge et l’ensemble de ses partenaires.
Mesdames et Messieurs;
A travers ces quarante un (41) micro projets que nous lançons officiellement ce jour et cette composante AGR d’une manière générale, il est légitimement escompté de parvenir à une diminution de la pression sur les ressources naturelles en général et la faune sauvage en particulier. Le but ultime visé est de nous mettre au coude à coude pour réduire notablement, voire éradiquer à terme, les maux qui minent dangereusement nos parcs nationaux de réputation mondiale et qui ont pour noms : braconnage, transhumance, feux de brousse, empiètement agricole, pour ne citer que ceux-là.
A cet effet et pour mener à bien la lutte anti braconnage conjointement mise en œuvre par les directions des parcs nationaux et leurs partenaires ,locaux, le Projet ‘d’Appui à fa Gestion des Aires Protégées- du CE~AGREF, a cru devoir renforcer les capacités d’intervention des acteurs impliqués dans cette lutte difficile mais nécessaire, en finançant l’acquisition de trois véhicules tout terrain pick-up, pour un coût total de cinquante millions quatre cents milles, (50 400 000) FCFA. Il s’agit d’un véhicule pick-up pour la direction du parc national de la Pendjari, d’un véhicule pick-up pour l’Union des AVIGREF de la Pendjari et d’un véhicule pick-up au profit de l’Union régionale des AVIGREF du W Bénin.
Aussi, je voudrais saisir cette occasion, empreinte de ferveur et de solennité pour réitérer la gratitude du gouvernement du Bénin et de son chef” le Dr Boni YAYI, à l’ensemble des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) du CENAGREF, en particulier la Banque mondiale, le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et la Coopération’ Financière Allemande (KfW), pour leurs contributions hautement appréciables à la protection et à la valorisation des parcs nationaux de la Pendjari et du W. Je voudrais les rassurer et leur dire que toutes les précautions de bonne gestion de ces matériels seront prises, pour que les heureux bénéficiaires en fassent un bon usage pour la protection de la biodiversité dans nos parcs nationaux et leurs périphéries.
Je profite également de l’opportunité qui m’est offerte, pour rassurer encore une fois, les Associations Villageoises de Gestion des Réserves de Faune (AVIGREF) de notre pleine conscience de l’important rôle qu’elles ont à jouer dans la préservation du patrimoine faunique national. La cogestion, je le répète encore ici solennellement, est consacrée par nos textes législatifs et règlementaires, et que de plus, elle constitue l’unique voie salvatrice pour la conservation durable de nos ressources naturelles(…)