Examen de fin d'année : Deux ministres rassurent les candidats au lancement du Bac 2020

Société

Le ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Mahougnon Kakpo et son homologue de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladékan, ont lancé officiellement ce lundi à l’échelle nationale au centre de composition du CEG Houéyogbé.

C’est parti pour la phase écrite des épreuves du Baccalauréat, session de juillet 2020. Le baccalauréat est un examen et non un concours. C’est l’assurance qu’ont donné les ministres Mahougnon Kakpo et Eléonore Yayi Ladékan aux candidats au Bac 2020.  Au centre du CEG Houéyogbé où le top officiel a été donné, 668 candidats sont régulièrement inscrits dans les séries A, B, D et C. Les surveillants de salle ont été invités à empêcher les éventuels cas de tricherie.

L’organisation du BAC 2020 a été un pari que le gouvernement vient de gagner, dira Mahougnon Kakpo. Il rappelle qu’ « il y a quelques mois cela n’était pas gagné d’avance à cause de la situation de crise sanitaire que traverse le monde entier ». Le gouvernement a pris des dispositions et est parvenu à relancer les examens, dit-il. Sur le plan sanitaire, toutes les conditions sont réunies pour que l’examen puisse se dérouler dans de bonnes conditions, informe le ministre de l’enseignement secondaire.

Des kits lave-mains sont disposés devant chaque salle de composition. Avant d’entrer dans les salles, les candidats ont reçu dans leurs mains quelques gouttes de gel hydro alcoolique. A l’intérieur des salles, la distanciation sociale est respectée avec un candidat par table.

Sur le plan organisationnel, l’office du baccalauréat a pris toutes les dispositions tant au niveau des ressources humaines, matérielles que financières pour que l’examen puisse bien se dérouler. L’innovation au BAC 2020, cette année, dans le département du Mono, dira le MESRS, Eléonore Yayi Ladékan, est la concentration des candidats des séries F3 et F4 au centre de composition du collège Catholique de Lokossa.

Au total,  95 404 candidats composent au Bac 2020 au plan national. Dans le département du Mono, ils sont 4.550 candidats repartis dans neuf (09) centres.

Après le top officiel à Houéyogbé, les centres d’examen de Bopa et de Comè ont accueilli la délégation interministérielle. Aucun incident n’a été signalé dans ces centres.

 

A.C.C.

1 thought on “Examen de fin d'année : Deux ministres rassurent les candidats au lancement du Bac 2020

Laisser un commentaire