Polémique autour d’une soutenance de thèse au Bénin : Des Médecins Intellectuels Traditionnels font des observations au Dr Florent E. Hessou

Actualités

(Le Synatramib a-t-il lu la thèse de Florent Eustache Hessou qui a donné sur Urban FM des éclaircissements sur son travail?)

Le Syndicat National des Médecins Intellectuels Traditionnels et Assimilés du Bénin (Synamitrab) dans une déclaration de presse a fait des observations au Dr Florent Eustache Hessou après la soutenance de sa thèse en sociologie-anthropologie et surtout suite à la polémique qui fait croire que Dr Hessou a soutenu sur la sorcellerie. Comme les réseaux sociaux, ces « Médecins Intellectuels Traditionnels » sollicités par “des Rois, notables, chefs religieux,  journalistes et professeurs d’université” qui, disent-ils ont voulu “ savoir les appréciations du bureau Exécutif National du SYNAMITRAB sur le sujet à polémique cité plus haut” parlent de « thèse de sorcellerie de Mr Eustache Florent HESSOU » . Ils critiquent et font des observations au Dr Florent Eustache Hessou  . A la lecture de la déclaration,  la question qui  se pose est de savoir si le Synatramib a-t-il lu la thèse de l’impétrant qui a apporté  des éclaircissements sur son travail sur Urban FM de Parakou suite aux critiques dans les réseaux sociaux. Lire la déclaration des Médecins Intellectuels Traditionnels réunis au sein du Synamitrab.

DÉCLARATION DE PRESSE DU SYNAMITRAB :

Depuis quelques jours circulent des informations sur les réseaux sociaux autour de la thèse de sorcellerie de Mr Eustache Florent HESSOU. Nous avions reçu les coups de fils des Rois, notables, chefs religieux,  journalistes et professeurs d’université…

Ces derniers veulent savoir les appréciations du bureau Exécutif National du SYNAMITRAB sur le sujet à polémique cité plus haut.

En tout état de cause, dans le cadre de la restitution de la vérité sur le patrimoine culturel et historique de notre pays, les chefferies Traditionnelles du Bénin ne peuvent ne pas s’empêcher de réagir. Le Bureau Exécutif National du Syndicat National des Médecins Intellectuels Traditionnels et Assimilés du Bénin SYNAMITRAB donne ici sa part de vérité.

Brève définition de Azé

En réalité, le terme AZÉ est une énergie qui est née avant la création des hommes et femmes, les arbres, les océans… raisons pour lesquelles on l’appelle Noudoyêssimè ou Nouboudo dans toutes les langues de l’ère Culturelle Adja Tado au Bénin. Noudoyêssimè ou Nouboudo veut dire : « Nul ne peut espionner ou sonder Azé, même avec le microscope de la dernière génération qu’on abîmérait lorsqu’on force son usage pour sonder Azé.» nous pouvons aussi affirmer que Azé est la fusion des sciences de la complexité inconnue par les sciences modernes parce justement Azé est «Nouboudo».

Dieu le créateur a donné une petite parcelle de Azé à certaines de ses créatures tels que les premiers Hommes ( femmes, hommes…) que Dieu lui-même a créé  avec la terre noire de l’Afrique. Encore une fois, Dieu a donné Azé à ces derniers pour qu’ils utilisent le pouvoir Azé en vu de l’atteinte de leurs objectifs ou des finalités heureuses dans le cadre des soins de santé, de la recherche, des inventions, de la création artistique…Dieu n’a jamais légué Azé aux béninois et aux africains pour qu’ils l’utilisent négativement contre leur semblable . Nul ne peut s’autoproclamer le père de Azé ou mère de Azé, autrement dit, Personne n’est “Azéto” ni Azénon. Aucun diagnostic ne peut être posé pour indiquer que telle ou telle personne possède Azé, mieux encore, aucun appareil ou scanner même de la dernière génération ne peut déterminer ou aider à révéler que Azé ou ce que Hessou Florent aurait probablement appelé “sorcelleries se trouve dans le vagin des femmes’’

*Les 41 sorcelleries Selon monsieur Eustache Florent HESSOU*

Mr HESSOU s’est probablement trompé de ce que les béninoises et béninois appellent Azé! A en croire les définitions ou les textes qui circulent sur les réseaux sociaux, Il est probable ou improbable que  Monsieur Eustache Florent HESSOU ait fait des copies collées pour écrire son document. Les noms attribués à chacune de ” ses 41sorcelleries” qu’il prétend avoir découvertes sont des choses déjà connues par des béninois et africains. Ces choses ont pour noms Zoka-vouin ou ébovouin en Adja ou Boo-bada en fon. Les Zoka-vouin ou Boo-bada sont des  grigris ou de simples talismans ou amulettes que certains individus méchants et hors la loi tels que les voleurs, les anarqueurs utilisent pour nuire à leurs victimes…

Azé est un fait de société. Nous pouvons affirmer et sans se tromper que Azé est la science que nos ancêtres ont utilisé pour inventer les heures, jours, dates….. Le premier calendrier que l’humanité ait connue, le Fa, la géométrie, la planétologie,  l’architecture… C’est objectivement avec Azé que les ancêtres africains ont apporté l’innovation à tous les autres peuples du monde. Cette science que nous appelons affectueusement Azé en français = la cosmologie africaine. Elle existait déjà avant nos ancêtres, on ne peut plus l’inventer ou la récréer sous l’appellation sorcellerie….

 *Observations* :

Il est clair que les déclarations de Mr Florent Eustache Hessou ne reposent sur aucune base scientifique. Il est aussi probable que Mr  Eustache F. HESSOU détient entre ses mains les preuves d’un laboratoire ou d’un cabinet d’expertise qui l’emmène à dire que le ” vagin de la femmes est le temple de la sorcellerie”

dans le cas contraire, sa thèse de « doctorat est tombé simplement en ruines.»

 *Conclusion * 

Nous ne sommes pas contre la personne physique ni l’intégrité morale de notre frère, fils et ami Florent HESSOU. Bien au contraire, nous choisissons cette opportunité pour le féliciter de son courage. Toutefois, au lieu de se donner dans le ridicule et la plaisanterie, nous lui  suggérons de prendre du recul pour peaufiner sa thèse pour que cela lui soit utile et laver la honte à ses copains qui l’ont soutenu dans cette bésogne.

Fait à Abomey-Calavi le 17 Novembre 2021

Ont signé :

– AYISSOTODE Koffi Jean Richard, HOUNNONGAN Zomagnanvo,

– AKPO Comlan, HOUNNONGAN Amagnibo,

– KPADE T. Bertin, HOUNNONGAN Amagbégnon,

– SÉGLA Célestin, HOUNNONGAN petit Piment,

– DHOSSAH Cosme, HOUNNONGAN Dokpo,

– ANANOUON Clément, Houindomabou

– VM DANSOU Gazozo.