Daniel Edah lance l’ouvrage ” IL FERA BEAU”

Santé & Culture

Daniel Edah, fonctionnaire international béninois, a procédé au lancement officiel ce 5 octobre 2013 au palais des congrès de Cotonou de son tout premier livre intitulé “Il fera beau”. La cérémonie qui a drainé un monde impressionnant de personnalités, de parents et amis de l’auteur est un signal fort de l’entrée en politique d’un digne fils de la commune de Djakotomey qui veut mettre ses expériences au profit de la jeunesse et du développement du Bénin.

Le livre intitulée “Il fera beau” est une autobiographie de 110 pages éditée chez l’Harmattan. C’est l’histoire d’un parcours semé de difficultés et d’embuches d’un jeune béninois qui a pris conscience tôt que le passé peut aider à construire le présent et envisager un avenir radieux. Le livre est une expression de vibrations positives pour aider les jeunes à prendre appui sur les acquis des ainés pour un meilleur envol.

C’est le professeur de sociologie à l’Université d’Abomey-Calavi Albert Tingbé-Azalou qui a eu le grand privilège de présenter l’ouvrage à l’assistance. Avec des mots justes il a pu décortiquer la quintessence et insérer dans l’esprit des auditeurs le message de rassembleur, de travailleur infatigable, de panafricaniste et de manageur hors pair de l’auteur. Toutes ses vertus contribueront certainement à améliorer la gouvernance au Bénin en particulier et en Afrique en général a précisé le professeur Tingbé-Azalou.

Quant à l’auteur Daniel Edah, c’est avec fierté qu’il a pris la parole devant un parterre d’éminences grises pour décliner sa vision d’un monde où il fera beau pour la jeunesse fer de lance de l’avenir. Et pour y parvenir il appelle les jeunes à mettre leurs pas dans les pas des ainés et à faire confiance à leur savoir faire et au sens de l’honneur et la probité. Et il poursuit en les conviant à faire foi en l’avenir, un avenir où ” IL FERA BEAU ” pour chacun et pour tous. Il faut décerner un satisfecit aux organisateurs qui ont su mettre les petits plats dans les grands pour la réussite de la cérémonie.

Trois artistes King Mensah du Togo, Zeynab et Sessimè du Bénin ont égayé les invités par leur talent. Des témoignages des ministres du Bénin, des députés venus du Congo et des fonctionnaires internationaux venus de la Belgique, de la France, de l’Afrique du Sud, de l’Ethiopie et du Zimbabwe ont confirmé la détermination de monsieur Daniel Edah décidé à distiller une bonne image de la jeunesse qui gagne dans la gouvernance mondiale.