Candide Azannaï sauve le groupe parlementaire de Rosine Soglo

Politique

Le groupe parlementaire “Unité, nation et développement ” de Rosine Vieyra Soglo est sauvé. Sa cassure après le départ du député Ahmed Tidjani Obo Affo pour le nouveau groupe parlementaire « Le peuple d’abord » de Issa Salifou n’a pas duré. Guy Mitokpè, député du parti Restaurer l’Espoir va combler le vide laissé par ce départ.

Le rapprochement entre Rosine Vieyra Soglo et Candide Azannaï se précise. Candide Azannai, président du parti Restaurer l’Espoir, lors du 3è congrès de son parti, samedi dernier, a promis que son suppléant à l’Assemblée nationale, Guy Mitokpè, rejoindra le groupe parlementaire de Rosine Soglo, doyenne des députés. Grâce à ce renfort, Rosine Soglo va pouvoir retrouver son fauteuil de président de groupe parlementaire à l’Assemblée nationale. Un statut qu’elle a perdu depuis la démission du député Ahmed Tidjani Affo, ce mardi 30 mai dernier. Le groupe parlementaire “Unité, nation et développement” pourra donc être à nouveau viable.
Et pour ce faire, Guy Mitokpè devra alors démissionner de son groupe parlementaire actuel, l’Union fait la Nation”. C’est un préalable avant la validité du prochain groupe. Ce rapprochement RB et RE se profile depuis quelques jours. Ainsi, le dimanche 28 mai dernier, Candide Azannaï s’est rendu au domicile de Léhady Soglo, président “déchu” de la Rb.

Avec le départ de l’honorable Guy Mitokpè de l’Union fait la Nation, le groupe “Unité, nation et développement ” de Rosine Vieyra Soglo, qui verra ses membres passer de huit à neuf. Un autre député pourrait renforcer ce nombre. Les députés Boniface Yéhouétomé, Gildas Agonkan et Adolphe Djiman, membres du groupe des frondeurs contre Léhady Soglo, ont rassuré la présidente Rosine Vieyra Soglo de ce qu’ils ne la quitteront pas pour un autre groupe parlementaire. Rosine Soglo a aussi la confiance des députés Nazaire Sado et Janvier Yahouédehou, également membres de son groupe.