Yayi suspend sa plainte contre Candide Azannai

Politique

Le dossier “plainte contre Candide Azannai devrait être examiné ce mardi 05 mai 2015. Le député élu sur la liste de l’UN devrauit se présenter devant le Procureur de la République du Tribunal de première instance de Cotonou ce jour. Il ne s’u rendra plus puisque le chef de l’Etat Boni Yayi a suspendu sa plainte, selon un communiqué du Procureur général près la Cour d’appel de Cotonou.

Le dossier Azannai est clos. Mais, il laissera des traces. Hier, selon des sources concordantes, Candide Azannai devrait se présenter devant le procureur de la république après la rencontre des avocats de Azannai, dont Joseph Djogbénou et le procureur ce lundi 04 mai. Les avocats de Candide Azannai et ceux de Boni Yayi, chef de l’Etat et plaignant dans cette affaire ont décidé de la présentation de Candide Azannai devant le Procureur du Tribunal de première instance et de première classe de Cotonou ce mardi 05 mai 2015.
Mais information de dernière heure, un communiqué du Procureur général de la Cour d’appel de Cotonou informe de la suspension de la plainte. A la demande de Boni Yayi l’examen de sa plainte contre Azannai est suspendu . Par conséquent, la convocation qui vise à écouter Candide Azannai est annulée afin que la paix règne dans le pays.

Une plainte a été déposée contre Candide Azannai par monsieur Boni Yayi, président de la république pour avoir tenu des propos écartés, selon le procureur de la république du tribunal de première classe de Cotonou. La plainte a été déposée d’abord sur la table du ministre de la justice, garde des sceaux; Valentin Djenontin, selon ses propos, qui dit avoir saisi à cet effet le Procureur de la république. Ce dernier informe qu’à son tour, il a confié les enquêtes à la Brigade de la compagnie de Cotonou. Le commandant de cette Brigade a diligenté des agents qui se sont rendus au domicile de Candide Azannai ce lundi 04 mai pour lui déposer la convocation. C’est alors que les populations se sont soulevés contre la procédure. Des soulèvements ont ensuite éclatés dans certains quartiers et certaines rues et vons de la ville de Cotonou.