Aladji Sasif à l'UP : Amoussou trouve la solution à l’équation BR-FCBE

Politique

Ça craint pour la supposée hégémonie du Bloc Républicain  et des Forces Cauris pour un Bénin Emergent dans le septentrion. Et pour cause. Avec l’adhésion de Aladji Sasif à l’Union Progressiste, le président Bruno Amoussou a trouvé la solution à l’équation BR-FCBE dans cette zone. Ça craint pour la supposée hégémonie du BR et des Fcbe dans le septentrion.

Le Bloc Républicain du ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané et la Fcbe de Boni Yayi et Paul Hounkpè doivent désormais réfléchir plusieurs fois et serrer davantage leur ceinture dans le Septentrion. Le patron de l’Union progressiste, Bruno Amoussou, a trouvé la recette pour résoudre l’équation de ces deux formations politiques, BR et FCBE dans le Septentrion.

En effet, dans un passé récent, à l’approche du choix de candidats puis du dépôt des listes de candidatures aux communales 2020, au BR les non-inscrits n’ont cessé de ruminer leur déception tandis que chez les Cauris, le double jeu des leaders s’est poursuivi.  C’est alors qu’au moment où certains hommes politiques faisaient face à des difficultés de positionnement, le président Bruno Amoussou a réussi à trouver la solution magique. Il a obtenu l’adhésion de l’homme d’affaires et homme politique Ibrahim Salifou connu sous son nom populaire de Aladji Sasif. L’homme qui a accepté de porter à nouveau ses crampons pour rehausser la prestation de l’Union Progressiste dans la compétition.

 

Un grand coup avec ce casting

Pour ceux qui ne le savent pas, Aladji Sasif s’était retiré de la politique. C’est depuis son lieu de retraite qu’il a été sidéré par la bonne gestion du président Talon à qui il voue admiration et respect. Ceux qui connaissent bien Alaji Sasif savent qu’il est fidèle à une philosophie, celle de soutenir le pouvoir. C’est alors que pour donner sa chance aux populations, il a accepté de monter à nouveau dans les arènes, après son retrait de la politique.

Le passé de Aladji Sasif en dit long. Il est l’ancien président du parti défunt Rdi – Anfani. Point de doute, il est désormais un os dur à croquer tant par les Fcbe et le BR dans le Septentrion. Et comme le dit un adage, un  vieux assis voient toujours plus loin qu’un jeune debout.

Le président Bruno Amoussou vient de réaliser un exploit. Il a frappé un grand coup avec ce casting du choix de Aladji Sasif, un baobab,  qui apportera beaucoup à l’enracinement et aux prouesses de l’Up dans le septentrion.

 

Armelle C. CHABI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *