Initiation au noble art éducative : Aigle Boxing Club forme plus d’une centaine d’enfants à la Place Lénine

Sports

(« Que les autorités à divers niveaux accompagnent les filles pugilistes. Seul Aigle Royal ne peut subvenir aux besoins des filles de First Lady Boxe », dixit Rombo Togbahoun)

Dans le but de démystifier la trouille autour du noble art, Aigle Royal Boxing Club présidé par Rombo Togbahoun inscrit dans son programme à travers “First Lady Boxe” la pratique de la boxe éducative. Le jeudi 17 novembre 2022 c’est la place Lénine du quatrième arrondissement de Cotonou qui a accueilli les différentes manifestations.

Plus d’une centaine d’enfants, toute catégorie confondue se sont mobilisés autour de l’animation du noble art éducatif dirigée par les filles de First Lady Boxe. Contrairement à la boxe au combat qui est basée sur la recherche de puissance, la boxe éducative se focalise sur la maîtrise de la touche. À ce niveau, la technique et la tactique permettent de gagner. «C’est une activité qui s’adresse à tous les enfants comme adultes », fait savoir Marie Philomène. Pour Valentine Boko, dans la boxe éducative, «on apprend aux apprenants, aux élèves comment il faut s’amuser avec les touches sans se faire mal ».

L’arbitrage de la soirée de croisement de gant entre enfant a été dirigé par Rolande Adangbodjenon. «J’ai joué le rôle  de l’arbitre même si ça n’a pas été trop facile pour moi», a-t-elle souligné. Pour une évolution parfaite dans les activités, les organisateurs souhaitent avoir des sponsorings. Rombo Togbahoun, président de Aigle Royal Boxing Club lance un appel,« que les autorités à divers niveaux accompagnent les filles pugilistes, dit-il. Seul Aigle Royal ne peut subvenir aux besoins des filles de First Lady Boxe, nous invitons toutes les  premières dames à se manifester».

Mireine A.YAHOUNGO