Agbéyomé KODJO dément et demande au journaliste des preuves

International

À la lecture de votre publication N°1663 datée du lundi 24 mars 2014, intitulée «Agbéyomé KODJO négocie son retour à la maison RPT/UNIR », je fus saisi d’un réel dégoût mêlé de tristesse pour votre vacuité d’esprit.
Au-delà du caractère fantasmatique et donc inexact de votre [fiction], vous avez cru pouvoir vous livrer à une atteinte méprisable de mon engagement politique, de mes convictions politiques, à mon honneur, à ma considération, et à ma dignité.
Imaginez-vous sérieusement capter un lectorat et le salut de votre publication en vous avilissant dans un pronunciamiento vulgaire et crapoteux que je croyais réserver à une presse de caniveau ?

En lieu et place d’investigations rigoureuses,sérieuses et incontestables, vous avez délibérément choisi de sombrer dans une improbable opération qui révèle sans ambiguïté l’ancrage de votre ʺengagement journalistiqueʺ.
Comment pour des raisons médiocres, votre publication a-t-elle pu descendre aussi bas dans l’abjection ?

Vous êtes coutumier du fait et n’êtes pas à votre premier ʺexploitʺ. Déjà dans la parution N°1605 en date du 24.12.2013, vous avez faussement prétendu que j’aurais été reçu à deux reprises par le Président de la République après les élections législatives de juillet 2013.Et lorsque vos allégations mensongères furent dûment démenties par mes soins sur les réseaux sociaux, vous avez réitéré vos imputations fictives ensoutenant que ce serait en sa résidence privéeà la Caisse que la rencontre eut lieu. Maintenant, vous affirmez que j’aurais prétendument entreprisdes démarchesaux fins « d’un retour à la maison RPT/UNIR ».
La charge de la preuve incombant à l’accusateur, je vous demande dans un souci de transparence, de bien vouloir édifier l’opinion sur :

 La preuve des rencontres en catimini avec le Chef de l’État;
 La preuve de ce que le Chef d’État-major Général des Forces Armées Togolaises aurait été l’hôte à dîner à mon domicile ;
 La preuve de l’acte par lequel j’aurais formulé une demande d’adhésion de la formation politique OBUTS, à la coalition Arc-en-Ciel.
 La preuve que Agbéyomé KODJO, Gilchrist Olympio et certains leaders de l’opposition militent pour un troisième mandat de Faure Gnassingbé selon votre parution n°1652 du 7 mars 2014.

Sous la vaporeuse inspiration d’aucuns, vous faites une narration intentionnellement ciblée, caricaturale, et fielleuse de la vie politique au Togo, en livrant à vos lecteurs, une interprétation diffamatoire et délirante de vos conjectures.
Ce n’est pas convenable, et cela pourrait judiciairement vous être préjudiciable !
Donner caution à votre publication serait répugnant car elle se trouve réduite à n’être plus qu’un torchon à sensations et à scandales.
Souffrez d’apprendre que dans l’art de l’investigation journalistique, la maîtrise de la pratique politique n’est pas à la portée des petits esprits dépourvus d’une culture politique.
Aussi, retenez utilement que la politique est une science qui par essence convoque éthique et ductilité; qu’ainsi, au Togo, à l’instar de tous pays sérieux et démocratiques (ou en voie de démocratisation), les modalités d’accession paisible au pouvoir sont déterminées par les institutions.
Cependant, l’accession au pouvoir dépend également de la substance et de la qualité de la pratique politique nationale, c’est-à-dire notamment, dans les pays démocratiques et/ou pays en voie de démocratisation, de la vie des formations politiques, de l’offre politique des formations politiques, du message politique que véhiculent les formations politiques, de l’idée que les formations politiques issues des rangs de l’opposition se font de la courtoisie républicaine ; d’où la question cruciale des relations entre le pouvoir politique et ses oppositions politiques.
Dès lors, les raccourcis constitués de ragots et autres médiocrités ne sont pas de mise; seule la vie de la Nation et son service comptent !
Je me réserve de donner à cette affaire les suites qui conviennent.

Lomé, le 25 mars 2014
Agbéyomé KODJO
Président national OBUTS