7ème anniversaire de la CONEB : Abdoulaye Bio Tchané félicite et célèbre un vrai partenaire du gouvernement

Economie & Tech

(“Nous souhaitons dans le même ordre d’idées, que le Patronat puisse voir ce qui est faisable dans les différents secteurs pour relever les salaires qui sont au-dessus du SMIG, comme le Gouvernement l’a fait de son côté”, a déclaré le Ministre d’Etat).

Dans son propos devant l’auguste assemblée , ce 20 décembre 2022, dans le cadre de la célébration du septième anniversaire de la Confédération Nationale des Employeurs du Bénin (CONEB) au palais des congrès de Cotonou, le Ministre d’Etat, représentant le gouvernement du Président Patrice TALON rappelle les sens et l’importance de la place de choix qu’accorde le gouvernement à ce partenaire privilégié qu’est la CONEB. Il rappelle les différents programmes du gouvernement en direction des partenaires sociaux et les évolutions en termes de planification et d’investissement connues par le PAG 1 et le PAG 2. Retenons que la réalisation du  PAG 1 était chiffré à 10. 126 milliards en 2020 et le PAG 2 s’affiche quant à lui à 12. 011 milliards de nos francs…

Le Ministre d’Etat Abdoulaye BIO TCHANÉ a aussi rappelé que dans le cadre du PAG2, il est prévu que 80% des investissements requis soit portés par le secteur privé, et que 52% des financements concernent des PPP…D’où le rôle important du dialogue social auquel le gouvernement de Patrice TALON accorde un grand intérêt , mais aussi et surtout, celle de la place de choix qu’il accorde aux investisseurs locaux…”Nous souhaitons dans le même ordre d’idées, que le Patronat puisse voir ce qui est faisable dans les différents secteurs pour relever les salaires qui sont au-dessus du SMIG, comme le Gouvernement l’a fait de son côté”, a souhaité le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané ..Lire l’intégralité de son’allocution  à l’occasion.

Allocution de Monsieur Abdoulaye BIO TCHANE, Ministre d’Etat

 (..)

C’est pour moi un agréable devoir de me retrouver parmi vous ici dans cette majestueuse salle rouge du Palais des Congrèset je tiens à vous remercier profondément pour l’invitation.

J’aurai aimé avoir été là dès le début de la cérémonie et rester avec vous plus tard, mais je sais qu’en tant que Chefs d’entreprises, vous savez comment le temps peut être une ressource rare, à gérer avec parcimonie. Vous vous douter bien qu’en cette période pré-électorale, mon autre casquette de Chef d’une organisation politique (le Bloc Républicain, pour ne pas le nommer) me mobilise assez en terme d’obligations. Mais je suis heureux d’avoir pu dégager ces quelques minutes pour être en votre compagnie, d’autant plus que je vois dans la salle, certains « camarades militants » du BR (sourire).

Mesdames et Messieurs

Je suis venu ici, non pas pour apporter mon soutien à mes militants. Je suis venu ici, au nom du Gouvernement du Président Patrice TALON, pour féliciter et célébrer un vrai partenaire social : la Confédération Nationale des Employeurs du Bénin (CONEB), à l’occasion de son 7eme anniversaire.

Dans ces conditions, je vous apporte les meilleures salutations du Chef de l’Etat, le Président Patrice TALON et du Gouvernement qui considèrent que le processus de développement de notre pays continuera de se renforcer grâce à la mobilisation et à l’engagement effectif de tous et notamment du secteur privé, dont le Patronat est le moteur.

Le Gouvernement a tellement bien pris conscience de cette réalité que dès 2016, il y a aussi 7ans, lorsque nous avons élaboré le premier PAG, le schéma de mobilisation des ressources réservait déjà 69% au secteur privé.

De même, il y a 7 ans, nous avions réservé à la CONEB, le meilleur des accueils, en lui accordant une place à la table des négociations sociales et en lui donnant les mêmes privilèges que la Confédération Nationale du Patronat (CNP) qui était jusque-là, le seul interlocuteur patronal au Bénin.

Mesdames et Messieurs,

Il me plait à cette étape de mon intervention, de revenir sur les différentes mesures que le Gouvernement du Président Patrice TALON a apporté au Patronat depuis 2016.

Le Président de la CONEB disait à juste titre que : « en général, un Chef d’entreprise a besoin de 3 choses : un marché, du financement et de renforcement de capacités. ».

Le Gouvernement, sans fausse modestie a apporté ces 3 ingrédients au patronat du Bénin :

1/Les nombreux projets et programmes des deux PAG ont été l’occasion pour le Gouvernement de vous mettre à disposition, un marché colossal, directement ou par le biais de la sous-traitance.

Dois-je rappeler que le PAG 1 s’était chiffré à 10.126 milliards de F CFA en 2020 et que le PAG 2 s’affiche quant à lui à 12.011 milliards ?

Dans le cadre de ce PAG 2021-2026, il est prévu que 80% des investissements requis soit portés par le secteur privé et que 52% des financements concernent des PPP.

2/ En termes de financements, le Gouvernement a mis en place des facilitations de l’accès des entreprises aux divers mécanismes de financements.Il me vient notamment à l’esprit :

  • Le financement via divers fonds d’investissement (Fonds infrastructures, Fonds d’amorçage de 0 à 5 ans) au profit des PME/PMI porteuses de projets à valeur ajoutées ;
  • La mise en place d’un mécanisme d’investissement en capital et de capital-risque dédié à la création et au développement des PME/PMI en relation avec la CCIB et la CDCB ;
  • La mise en place d’un mécanisme public de garantie destiné aux PME/PMI ;
  • La mise en place d’un soutien financier à l’occasion des mesures d’accompagnement à la suite de la COVID-19 ;
  • La mise en place d’un accès aux services financiers aux promoteurs agricoles du Bénin par l’intermédiaire du Fonds National de Développement Agricole (FNDA). Nous parlons de financements pouvant aller jusqu’à 500 millions de F CFA par PME/PMI.

3/ Enfin, en termes de formation, le Gouvernement a mis en place « ARCH », l’Assurance pour le Renforcement du Capital Humain, dont la composante formation est déjà opérationnelle pour le bonheur de vos employés.

Je sais par ailleurs que ARCH Formation est déjà en convention avec la CONEB.

Il ne faudrait pas non plus passer sous silence, les nombreux transferts de compétences entre les entreprises multinationales installées au Bénin et les PME locales. J’ai ainsi pu visiter sur le projet des 20.000 logements de Ouedo, le centre de formation de PNHG Academy, sur les métiers du Bâtiment, ou encore le Centre de Formation aux métiers de l’électricité du Groupe VINCI Energies à Abomey-Calavi.

Les programmes comme le PSIE (Programme Spécial d’Insertion dans l’Emploi) ou encore la réforme de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (EFTP) en cours de mise en œuvre ont été pensés pour vous fournir, à vous employeurs, des compétences et des employés qualifiés.

Je ne pourrais malheureusement pas être exhaustif, vu le temps imparti. Cependant, vous êtes sans doute les premiers témoins de ces mesures gouvernementales.

Le Gouvernement est vous l’aurez noté, à votre écoute et nous vous associons à tout ce qui se fait.

Mesdames et Messieurs,

Dans notre démarche partenariale et collaborative, à quoi le Gouvernement doit à son tour s’attendre, en échange de toutes ces mesures que je viens d’évoquer ?

D’abord, nous attendons de vous, d’être des « entreprises citoyennes ! ». Celles qui contribue de façon exemplaire à notre développement commun, en payant leurs impôts.

Le Gouvernement effectue actuellement un travail de fond pour diversifier les sources de revenus de l’Etat, et il est bien convenu de tous que ce n’est pas éternellement sur les capitaux étrangers que la construction de notre pays le Bénin va se faire.

Du côté des emplois, nous attendons également du Patronat une création d’emplois qui aille de pair avec les opportunités de marchés offertes. Nous avons bien conscience qu’une entreprise qui a besoin de salariés, va recruter. C’est pour cela que nous avons créé des conditions pour favoriser la création des emplois.

Dans la même veine, lorsque nous relevons le SMIG, nous aurez noté que nous l’avons fait de façon consensuelle avec vous, en veillant à ce que cela soit soutenable ! Il s’agissait pour nous, de ne pas vous imposer des charges qui pourraient hypothéquer votre croissance future.

Nous souhaitons dans le même ordre d’idées, que le Patronat puisse voir ce qui est faisable dans les différents secteurs pour relever les salaires qui sont au-dessus du SMIG, comme le Gouvernement l’a fait de son côté.

Mesdames et Messieurs, 

Je veux encore une fois, en cette occasion heureuse, remercier et féliciter le partenaire CONEB pour son accompagnement tout au long de ces 7 années.

Je tiens aussi à féliciter particulièrement son Président, M. Albin FELIHO, qui m’associe à cette fête. Cette organisation réussie est le fruit de ses efforts conjugués à ceux d’autres acteursqui se sont véritablement impliqués.

Je souhaite, pour finir, vous adresser à l’orée des fêtes de fin d’année, à toutes et à tous, d’agréables moments festifs, en attendant de relever de nombreux autres défis l’année prochaine.

Joyeux Anniversaire à la CONEB !

Joyeuses fêtes de fin d’années aux Employeurs et à vos collaborateurs !

Vive le secteur privé au service du Développement !

Vive le Bénin !

Je vous remercie.