Eclairage public au Bénin : 2.500 lampadaires à Cotonou, 2.100 dans les communes et 500 dans les zones frontalières

Actualités

L’éclairage public sera amélioré dans la capitale économique du Bénin, Cotonou, ainsi que plusieurs villes  dont Abomey-Calavi et les zones frontalières du pays.

L’éclairage public redémarre dans le pays. C’est un important programme qui vise à répondre aux difficultés d’éclairage public et à favoriser une efficacité énergétique au Bénin. C’est la phase 2 du Programme national de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (Prodere 2). D’un montant de deux milliards, 430 millions, le Prodere 2 est entièrement financée par l’Union économique monétaire ouest africaine (Uemoa). Il a été officiellement lancé ce jeudi 6 mai 2021 à Cotonou par le ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou. Selon le directeur général de l’Agence béninoise d’énergie rurale et de maitrise d’énergie (Aberme), Prodere2 va permettre l’installation de 4.600 lampadaires solaire. A Cotonou, il est prévu  2.500 lampadaires et 2.100 dans les autres communes. En outre, 500 lampadaires seront installés dans les zones frontalières.

A la cérémonie officielle de lancement, le ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU a exhorté l’équipe de coordination du Prodere  à plus d’efficacité. Il précise qu’il fera des descentes régulières pour contrôler l’exécution des travaux.

C’est en mai 2013 que le premier volet du Prodere. Il a permis l’installation de six mini-réseaux électriques solaires, 164 kits solaires, 676 lampadaires solaires, 1.303 lampes à basse consommation dans l’éclairage public, 08 systèmes d’adduction d’eau  potable. Avec le lancement du Prodere 2, le gouvernement Talon redémarre l’éclairage public. Les populations de plusieurs villes du Bénin dont Abomey-Calavi où l’éclairage public est en berne pourront pousser un ouf de soulagement bientôt.

B.T.

1 thought on “Eclairage public au Bénin : 2.500 lampadaires à Cotonou, 2.100 dans les communes et 500 dans les zones frontalières

Laisser un commentaire