[]
Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 97 60 17 90
Accueil > Actualités > Dépêches > Le préfet de l’Atacora parle de fausses alertes et invite la population à la (...)

Supposée présence d’hommes armés à la frontière Bénin-Burkina

Le préfet de l’Atacora parle de fausses alertes et invite la population à la sérénité

Par Armelle C. CHABI, 14 mai 2019 à 05:11 
Partager cet article :

Dans un communiqué en date du lundi 13 mai 2019, le préfet de l’Atacora rassure la population de son département sur la note de service diffusée par divers canaux annonçant la présence massive d’individus armés dans la zone de Pama et de Kompienga, au Burkina-Faso.

Selon le préfet Lydie Déré Chabi Nah, les informations relayées à travers « cette note de service relèvent simplement d’une fausse alerte et ne doivent ébranler la quiétude de toutes les personnes vivant ou ayant un centre d’intérêt quelconque dans les zones frontalières ».

« A l’instar des autorités au niveau central, nous entretenons en permanence de bonnes relations de coopération transfrontalière surtout en matière de sécurité avec les autorités de la Région de l’Est au Burkina-Faso », précise le communiqué.
L’autorité départementale invite toute la population de l’Atacora et particulièrement celle résidant dans les zones frontalières avec le Burkina-Faso à la sérénité habituelle.

Le préfet convie aussi les personnes détenant des informations liées à la sécurité des personnes et des biens à se rapprocher du commissariat le plus proche ou d’appeler les services de la Police Républicaine sur le numéro vert 166 joignable 24h/24.
« J’en appelle également à l’esprit de citoyenneté de tous en s’abstenant de produire ou de relayer des informations susceptibles d’entretenir la panique au sein de nos concitoyens. La co-production de la sécurité doit désormais guider nos comportements », exhorte le préfet de l’Atacora.

A l’origine, une « note de service du maire Sorikoua Sambiéni »

A travers une note de service en date du 7 mai 2019 , le maire de la commune de Matéri Sorikoua Sambiéni, a instruit les chefs d’arrondissement à sensibiliser leurs populations sur la nécessité et surtout, l’urgence de signaler aux forces de sécurité publique et aux élus locaux la présence des personnes suspectes ou armées dans leurs localités respectives.

Cette note de service du maire de Matéri, ferait suite à l’alerte qu’il aurait reçu par message radio, des autorités Burkinabé, signalant la présence massive d’individus armés dans la zone de Pama et de Kompienga, des localités burkinabés frontalières à la commune de Matéri au Bénin.

« Je demande, chacun en ce qui le concerne, de sensibiliser les populations aux fins de collaborer avec les forces de sécurité publique, les élus, les chefs d’arrondissements en leur fournissant des informations nécessaires sur la présence de personnes suspectes ou identifiées comme armées sur le territoire de la commune de Matéri », a souhaité le maire dans sa note de service.
Matéri, est l’une des communes du Bénin frontalière au Burkina-Faso. La sortie du préfet de l’Atacora vient rassurer la population que devra alors faire preuve de sérénité.



Articles Similaires

Chronique

Alain Capo Chichi, le modèle de réussite béninois

Dans ce Bénin avarié, ce qu’on essaie de vendre à la jeunesse, est beaucoup plus ces jeunes sans CV, qui se sont égarés en politique et qui, ne peuvent pas justifier, regardant d’où ils viennent, ce qu’ils sont devenus. Dans ce Bénin-là, disais-je, Alain Capo-Chichi fait figure d’exception. Je ne vois pas encore deux modèles... Lire la Chronique

  Alain Capo Chichi, le modèle de réussite béninois , 1er septembre 2019

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une