[]
Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 97 60 17 90
Accueil > Actualités > Le Bénin classé 27èsur 176 pays, grâce aux efforts du gouvernement

Rapport mondial 2019 sur la condition des enfants

Le Bénin classé 27èsur 176 pays, grâce aux efforts du gouvernement

(La lutte contre le trafic des enfants engagée par le gouvernement et la mise en place de cantines scolaires dans les établissements primaires portent leurs fruits)

Par Jean-Louis KOGBEDJI, 7 juin 2019 à 03:45 
Partager cet article :

Le Bénin vient encore de parler de lui. En bien. « Save The Chidren », l’organisation mondiale qui se sacrifie à la protection et à la défense des droits des enfants vient de rendre public le rapport mondial 2019 sur la condition des enfants. Le Bénin est classé 27è sur 176 pays, grâce aux efforts du gouvernement, et passe devant certains pays du monde et de l’Afrique dont la Côte d’Ivoire,

Le Bénin est classé 27è sur 176 pays. C’est une première. Il fait ainsi partie des nations qui ont fourni de remarquables efforts. Des efforts fournis par le gouvernement béninois pour améliorer les conditions de vie des enfants dans plusieurs domaines.

En effet, le rapport de l’organisation mondiale« Save The Chidren » a tenu compte de l’alimentation, de l’accès aux soins et à l’éducation, de la sécurité, de l’intégrité physique, accès aux technologies de l’information et de la communication et égalité des chances. Le Bénin a été passé au scanner de ces critères pour l’évaluation des conditions des enfants. Résultats, le Bénin totalise 631 points et est classé 27ème sur 176 pays. Le Bénin passe ainsi devant plusieurs pays du monde dont des pays africains, notamment la Côte-d’Ivoire classé 31 ème et le Burkina Faso, 44ème, avec 565 points sur la liste.
Si globalement, en comparaison à une vingtaine d’année, le rapport signale dans le monde,

Le Bénin fait ainsi une remarquable amélioration grâce aux réformes du gouvernement Talon pour l’épanouissement des enfants et des adolescents.
Faut-il le préciser, le rapport annuel évalue l’accès des enfants aux soins de santé, à l’éducation, à la nutrition et à la protection contre les pratiques néfastes telles que le travail des enfants et le mariage des enfants dans 176 pays.
Le rapport mondial sur l’enfance de « Save the Children » comprend l’index annuel de la fin de l’enfance ; cet index révèle que la situation des enfants s’est améliorée dans 173 pays sur 176 depuis 2000, pays au nombre des quels, le Bénin figure en bonne place.

Cette position qu’occupe désormais le Bénin est le fruit des efforts du gouvernement du Nouveau départ.
En effet, entre autres réformes, le gouvernement Talon a mis en place depuis 2017 les cantines scolaires dans l’enseignement primaire. Pour l’année scolaire 2018-2019, par exemple, il a décidé de doter 3179 écoles de cantines scolaires. Ainsi 3,4 milliards de francs CFA sont mis à contribution pour l’atteinte de cet objectif.
En respect à la décision prise en conseil des ministres, il y a eu un déploiement des vivres sur toute l’étendue du territoire national. Selon certains responsables d’établissement, ces cantines contribuent à l’amélioration des résultats à travers l’accroissement du taux de scolarisation, la réduction du taux d’abandon, l’augmentation du temps d’apprentissage et l’amélioration du rendement des élèves.
A cette réforme des cantines scolaires s’ajoute la lutte contre le trafic des enfants engagés par le gouvernement. Grâce aux mesures de répression, on peut se targuer de dire que ce fléau a baissé en intensité au Bénin, pour ne pas dire éradiqué.
Il y a aussi les réformes en ce qui concerne le mariage des enfants. Globalement, le Bénin a fait un bond jamais réalisé depuis 20 ans.

HelleThorning-Schmidt, PDG de « Save the Children International » auteur du rapport est satisfait de ces avancées. Il a exhorté les gouvernements à plus d’efforts pour donner à chaque enfant le meilleur départ possible dans la vie.
« Un investissement plus important et davantage de concentration est nécessaire si nous voulons que chaque enfant puisse vivre une enfance saine, et heureuse » a-t-il confié.

Il faut noter que dans le classement, la République centrafricaine occupe la première position dans le décrescendo. Précédé du Niger et du Tchad, ils forment le trio de peloton de queue où, l’enfance est sujette à de graves menaces.



Articles Similaires

Chronique

Alain Capo Chichi, le modèle de réussite béninois

Dans ce Bénin avarié, ce qu’on essaie de vendre à la jeunesse, est beaucoup plus ces jeunes sans CV, qui se sont égarés en politique et qui, ne peuvent pas justifier, regardant d’où ils viennent, ce qu’ils sont devenus. Dans ce Bénin-là, disais-je, Alain Capo-Chichi fait figure d’exception. Je ne vois pas encore deux modèles... Lire la Chronique

  Alain Capo Chichi, le modèle de réussite béninois , 1er septembre 2019

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une