[]
Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 97 60 17 90
Accueil > Politique > L’Union Progressiste appelle à construire la paix

Législatives 2019/Prenant acte de la décision du Conseil des ministres

L’Union Progressiste appelle à construire la paix

(« Il ne suffit pas de dire la paix, la paix jusqu’à ce que chacun de nous repose en paix », dixit Bruno Amoussou)

Par Roméo TOSSOU, 5 avril 2019 à 07:15 
Partager cet article :

Le bureau exécutif de l’Union progressiste avec à sa tête le Président Bruno AMOUSSOU a livré un message aux candidats en lice pour les législatives du 28 avril 2019 et également aux militants de cette formation politique dans l’après-midi de ce jeudi 04 avril 2019 à leur siège du parti. Prenant acte de la décision du conseil des ministres qui relance le processus électoral, le président de l’Union Progressiste a appelé à construire la paix car dit-il, « Il ne suffit pas de dire la paix, la paix jusqu’à ce que chacun de nous repose en paix ».

Dans son adresse aux militants et candidats ou leurs représentants et les hommes des médias, le président de l’UP a fait savoir que le processus électoral autrefois suspendu est désormais relancé.

D’abord, à partir de maintenant où le processus électoral est relancé, le Président AMOUSSOU appelle les candidats et militants de l’UP à descendre en masse dans les contrées du pays. Selon ces propos, il les invite à passer d’un département à un autre, d’une commune à une commune.... et de portes en portes dans les villages ou quartiers de villes et partout ou besoin sera, pour prêcher la bonne nouvelle de l’union. En d’autres termes, les responsables de l’Union progressiste lancent un appel vibrant aux militants et candidats en course pour siéger au palais des gouverneurs. Ils les invitent à reprendre de la plus belle manière, les hostilités politiques sur le terrain.
Dans son adresse aux militants et candidats ou de leurs représentants et les hommes des médias, le président de l’UP a fait savoir que le processus électoral autrefois suspendu est désormais relancé. "À présent que le processus électoral est relancé, toutes nos équipes doivent se mettre au travail", a-t-il déclaré. Pour ce dernier, à l’heure actuelle, rien n’oblige l’UP à ne pas continuer d’envahir le terrain politique afin de se faire connaitre d’avantage des populations. En prenant donc acte de l’échec des démarches entreprises à l’Assemblée nationale pour trouver une solution à la crise préélectorale ; en tenant compte de l’appel lancé par les présidents d’institutions après leur rencontre avec le chef de l’Etat, communiqué qui demande la poursuite du processus électoral en cours en vue de ne pas glisser dans un vide juridique puis aussi et surtout en tenant compte de la publication par la CENA, du bulletin unique de vote, sans oublier la décision prise en conseil des ministres du mercredi 03 avril 2019 demandant la poursuite du processus électoral ; le bureau exécutif de l’Union Progressiste (UP) par la voix de son Président a pris acte de la relance du processus électoral et à cet effet, demande à toute son équipe, les candidats en lice pour les législatives prochaines sans oublier les militants, de se mettre au travail. En d’autres termes, Bruno AMOUSSOU et l’ensemble du bureau exécutif de l’UP demandent à leurs militants et candidats d’envahir le terrain politique afin de porter les messages de l’union aux populations à la base.

Pour Bruno AMOUSSOU, il sera question pour ces derniers d’expliquer. Expliquer comment on en est arrivé au vote des lois portant code électoral et charte des partis politiques au Bénin, ce qui s’est passé au parlement lors du vote de ces différentes lois. Ensuite, il s’agira selon les mêmes propos, d’expliquer les efforts consentis pour l’obtention des pièces administratives en général et surtout ce qui s’est passé au ministère de l’intérieur avant l’obtention des documents. Aussi, faut-il expliquer ce qui s’est passé à la CENA avant la validation de leur liste. "Je reconnais que cette tâche ne sera pas facile mais c’est cela qui va nous caractériser sur le terrain", a laissé entendre le conférencier. Le plus important semble poursuivre ce dernier, c’est d’expliquer aux béninois ce qu’est l’Union Progressiste (UP) et ce que cette formation politique envisage faire pour le développement du pays. "Nous devons faire de sorte que le nouveau visage politique instaure de nouveaux comportements au Bénin" ajoute-t-il.

En somme, les responsables de l’Union progressiste invitent leurs militants et particulièrement leurs candidats à s’engager d’avantage sur le terrain en élucidant les points d’ombre que pouvaient avoir les populations sur cette nouvelle formation politique. Par ailleurs, la campagne électorale sera mise à profit pour expliquer d’avantage les choses aux électeurs, semble conclure le premier responsable de l’UP.
Bruno Amoussou a demandé aux militants de ne céder à aucune provocation mais de suivre le mot d’ordre pour conquérir le territoire. Le président de l’Union Progressiste a appelé à construire la paix car dit-il, « Il ne suffit pas de dire la paix, la paix jusqu’à ce que chacun de nous repose en paix », dit-il.



Articles Similaires

Chronique

Alain Capo Chichi, le modèle de réussite béninois

Dans ce Bénin avarié, ce qu’on essaie de vendre à la jeunesse, est beaucoup plus ces jeunes sans CV, qui se sont égarés en politique et qui, ne peuvent pas justifier, regardant d’où ils viennent, ce qu’ils sont devenus. Dans ce Bénin-là, disais-je, Alain Capo-Chichi fait figure d’exception. Je ne vois pas encore deux modèles... Lire la Chronique

  Alain Capo Chichi, le modèle de réussite béninois , 1er septembre 2019

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une