[]
Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 97 60 17 90
Accueil > Actualités > Gbahoungba, Dakpè Sossou, Yahouédéou… et Rosine Dagniho conservent leurs (...)

Désignation des députés dans les Parlements régionaux

Gbahoungba, Dakpè Sossou, Yahouédéou… et Rosine Dagniho conservent leurs sièges

(La plénière adopte à l’unanimité la clé de répartition : UP 9 et BR 6 sièges)

Par A.C.C., 7 juin 2019 à 03:59 
Partager cet article :

La plénière a adopté jeudi 6 juin à l’unanimité, la clé de répartition des députés dans les Parlements régionaux. Le groupe parlementaire de l’UP prend 9 tandis que 6 sièges vont à BR.

C’est à 12h20 minutes que le président de l’Assemblée nationale Louis Vlavonou a ouvert jeudi 6 juin 2019 les travaux de la séance plénière consacrée à l’examen du rapport de la commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme relatif aux modalités de désignation des représentants de la huitième législature dans les Parlements régionaux.

Le président de ladite commission C1 , Orden Alladatin et le premier rapporteur, Razack Abiossè ont restitué à la plénière la substance de leur rapport finalisé après leurs travaux du 31 mai et 3 juin au palais des Gouverneurs à Porto-Novo.
On retient que c’est le principe à valeur constitutionnelle de représentation proportionnelle majorité-minorité qui a été retenu par les commissaires de la commission des lois.

Ainsi, le groupe parlementaire Union progressiste majoritaire avec 46 députés prend 3 sièges pour le CIP/Uemoa, 3 sièges pour le Parlement de la CEDEAO et 3 sièges pour le Parlement panafricain, soit au total neuf. Par contre le groupe parlementaire Bloc Républicain minoritaire avec 36 députés gagnent 2 sièges pour le compte de chaque parlement régional, soit 6 sièges.

Au niveau du Parlement panafricain, conformément aux dispositions de l’article 4 du règlement intérieur de l’institution panafricaine, iol doit y avoir au moins une femme. Pour le compte du Parlement de la CEDEAO, un député qui prête serment et réélu au niveau du Parlement de son pays demeure membre de l’institution parlementaire sous régionale. C’est le cas des députés Bida Nouhoum, David Gbahoungba et Nazaire Sado, tous trois du Bloc Républicain. Leur mandat arrive à terme en février 2020. Au CIP/Uemoa, les députés Lucien Houngnibo, Dakpè Sossou, tous deux membres de l’Union progressiste et Janvier Yahouédéou du bloc républicain sont réélus pour la huitième législature et conservent leurs sièges. Justin Agbodjèté de l’Union progressiste et Rosine Dagniho du bloc républicain conservent également leurs sièges au parlement panafricain.

Les noms de tous les représentants seront connus à l’issue du vote à bulletin secret à la plénière du jeudi 13 juin prochain au Palais des Gouverneurs à Porto-Novo.



Articles Similaires

Chronique

Alain Capo Chichi, le modèle de réussite béninois

Dans ce Bénin avarié, ce qu’on essaie de vendre à la jeunesse, est beaucoup plus ces jeunes sans CV, qui se sont égarés en politique et qui, ne peuvent pas justifier, regardant d’où ils viennent, ce qu’ils sont devenus. Dans ce Bénin-là, disais-je, Alain Capo-Chichi fait figure d’exception. Je ne vois pas encore deux modèles... Lire la Chronique

  Alain Capo Chichi, le modèle de réussite béninois , 1er septembre 2019

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une