[]
Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 97 60 17 90
Accueil > Politique > Fred Houénou invite au respect des lois de la république et au dialogue des (...)

Analyse de la crise socio-politique au Bénin par un opposant sur Canal 3 Bénin

Fred Houénou invite au respect des lois de la république et au dialogue des acteurs politiques

(« La 8è législature est légitime », dit-il)

Par Jean-Louis KOGBEDJI, 14 mai 2019 à 05:15 
Partager cet article :

Fred Adriano Houénou est l’invité de l’émission Zone France de la télévision béninoise, Canal 3, de ce dimanche 12 mai. Au lendemain de la conférence de presse du parti de l’opposition, FCDB, dont il est le conseiller du président chargé des questions de la jeunesse. Dans son analyse de la crise socio-politique au Bénin, il invite au respect des lois de la république. Il appelle aussi au dialogue des acteurs politiques tout en invitant par ailleurs le chef de l’Etat à se « tourner un peu plus vers les classes moyennes ; plus d’emplois pour les jeunes… ».

« Rien ne vaut la paix. Dans la violence, rien de bien ne s’obtient. Pourquoi ne pas privilégier le dialogue et faire des concessions pour avancer ». C’est en somme la conclusion de Fred Houénou dans son analyse des violences postélectorales au Bénin au cours de l’émission.

« Les violences qui nous ont frappés sont contraires aux valeurs qui fondent notre nation », pense M. Houénou. Il s’étonne de voir que des Béninois sont devenus aussi extrémistes. Il tente d’expliquer. Simplement, parce que des forces destructrices ont voulu utiliser les frustrations de nos populations pour obtenir ce qu’elles n’ont pas pu avoir à travers les urnes, dit-il. « La démocratie ne rime pas avec les actes de vandalisme. Il n’y a pas de liberté sans la loi. Pas de démocratie sans la loi », fait savoir le conseiller aux questions de jeunesse du parti de l’opposition FCDB. Selon M. Houénou, le rôle de l’opposition n’est pas d’aller à l’affrontement tout le temps, c’est de construire, de faire des propositions, de donner des conseils…. « Au FCDB, nous sommes pour la construction de la nation ; nous ne poussons pas le gouvernement à tomber… », dit-il.
Pour M. Houénou, les acteurs politiques ne sont rien sans les populations. « C’est donc une erreur de vouloir construire le pays sans la nation, le peuple », indique-t-il.

Fred Houenou invite au dialogue

Fred Houénou tire des leçons du processus électoral. Il pense qu’il faut expliquer davantage les réformes aux populations. A défaut, elles deviennent une proie facile aux tombeurs de la république. « Les réformes marchent s’il y a suffisamment de dialogue. Les réformes sont difficiles quand elles ne sont pas comprises ; quand les populations ne sont pas écoutées », dit-il.
Parlant du processus électoral qui a conduit aux législatives 2019, Fred Houénou affirme qu’il repose sur des réformes votées au parlement par la majorité. Et l’expression du peuple, dit-il, est dans le vote, le libre consentement des populations à se faire diriger par des personnes élues. On ne peut donc pas laisser un peuple qui s’est exprimé et aller vers un peuple qui ne s’est pas exprimé. « La légitimité d’une élection dépend du peuple qui sort pour aller voter », estime-t-il. C’est pourquoi, Fred Houénou invite les intellectuels à dire la vérité au peuple afin qu’il ne soit manipulé.
Pour Fred, il faut le respect de la loi. « Si nous ne pouvons plus respecter la loi, il n’y a plus de démocratie », dit-il. Fred Houenou tient au respect des lois de la république. Il n’approuve pas qu’on décide qu’une loi votée soit mise de côté au détriment d’une loi déjà abrogée, faisant ainsi allusion aux récents événements à l’Assemblée nationale du Bénin lors des discussions pour une sortie de crise. « Il n’y a pas de liberté sans la loi et pas de démocratie sans loi », souligne le chargé aux questions de la jeunesse du parti FCDB.

Malgré l’exclusion de son parti, Fcdb, du processus électoral, Fred Houénou pense que ce n’est pas à cause de ladite exclusion que le processus électoral n’a pas de valeur. Il fait savoir que beaucoup d’efforts ont été consentis pour que le parti Fcdb se conforme à la charte des partis politiques. Malgré la frustration suite à cette exclusion par la Cena pour des raisons indépendantes aux membres du parti, Fred Houenou invite au dialogue.
Après l’installation de la 8è législature qu’il qualifie de légitime, « Retrouvons nous dans un dialogue entre acteurs politiques. Reposons la question de notre vivre ensemble. Assoyons-nous, posons la balle à terre, faisons preuve de sagesse pour définir comment construire le pays quelques soient nos divergences », propose-t-il.
Parlant de la gouvernance du régime du Nouveau départ, Fred Houenou conseille le chef de l’Etat de la « tourner un peu plus vers les classes moyennes afin qu’il y ait plus d’emplois pour les jeunes et que le pouvoir d’achat des Béninois augmente… ».



Articles Similaires

Chronique

Alain Capo Chichi, le modèle de réussite béninois

Dans ce Bénin avarié, ce qu’on essaie de vendre à la jeunesse, est beaucoup plus ces jeunes sans CV, qui se sont égarés en politique et qui, ne peuvent pas justifier, regardant d’où ils viennent, ce qu’ils sont devenus. Dans ce Bénin-là, disais-je, Alain Capo-Chichi fait figure d’exception. Je ne vois pas encore deux modèles... Lire la Chronique

  Alain Capo Chichi, le modèle de réussite béninois , 1er septembre 2019

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une