[]
Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 97 60 17 90
Accueil > Actualités > International > Devant Trump, Macron loue le multilatéralisme

75e anniversaire du Débarquement

Devant Trump, Macron loue le multilatéralisme

Par RFI, 7 juin 2019 à 04:04 
Partager cet article :

Ce jeudi 6 juin, au cimetière américain de Colleville-sur-Mer, Emmanuel Macron était aux côtés de Donald Trump pour rendre hommage aux 10 000 soldats morts, blessés ou portés disparus lors de la bataille de Normandie, déclenchée par le débarquement du 6 juin 1944 sur les plages de la région, il y a 75 ans.

Il y a 75 ans jour pour jour, tandis que les combats faisaient rage sur le front russe, 150 000 hommes se lançaient à leur tour à l’assaut de l’Europe, depuis les côtes britanniques, pour la libérer des nazis. Parmi eux, plus de 70 000 Américains auxquels un hommage a été rendu ce jeudi 6 juin.

Une nouvelle occasion, pour Emmanuel Macron, de faire une sorte d’éloge du multilatéralisme et de la grandeur de l’Amérique quand elle se préoccupe du destin du monde et de tendre la main à son homologue américain.
« L’Amérique, cher président Trump, qui n’est jamais aussi grande que lorsqu’elle se bat pour la liberté des autres ; L’Amérique, qui n’est jamais aussi grande que lorsqu’elle se montre fidèle aux valeurs universelles que défendaient ses pères fondateurs, lorsqu’il y a près de deux siècles et demi la France vint soutenir son indépendance. Nous devons nous montrer dignes de l’héritage de paix [...], digne de la promesse de la Normandie. Nous ne devons jamais cesser de faire vivre l’alliance des peuples libres. »

Hommage aux vétérans

Que lui a répondu le président américain ? Vu le cadre très solennel de cette cérémonie du 75e anniversaire du Débarquement et de la très forte symbolique de ce cimetière militaire américain, Donald Trump avait visiblement à cœur de se montrer digne de ce moment historique et d’afficher sa bonne entente avec son homologue français. Après le discours d’Emmanuel Macron, le président américain s’est même levé pour le serrer dans ses bras, avant de prendre lui-même la parole.

Donald Trump a longuement rendu hommage aux vétérans présents à cette cérémonie, à leur courage et leur bravoure, comme celui de Russell Pickett, par exemple, qui a été trois fois blessé, rapporte notre envoyée spéciale à Colleville-sur-Mer, Stéfanie Schüler. D’abord, lors du Débarquement, ensuite lors de la bataille de Normandie qui s’ensuivit et qui, à chaque fois, a voulu retourner sur le champ de bataille. Donald Trump a été très longuement applaudi par le public.
C’est en souvenir des héros du Débarquement que celui qui depuis son arrivée au pouvoir ne cache pas sa volonté d’en finir, justement, avec l’ordre multilatéral, a salué, finalement, cette alliance qui a été forgée, comme il dit, lors des combats. Un lien indéfectible, selon Donald Trump.

John Kerry, ancien secrétaire d’Etat américain sous la présidence de Barack Obama, a aussi participé ce jeudi 6 juin à la cérémonie franco-américaine sur le cimetière militaire américain de Colleville-sur-Mer.

Déjeuner de travail

Après la cérémonie au cimetière américain de Colleville-sur-Mer, Emmanuel Macron et Donald Trump se sont rendus à la préfecture de Caen. On ne sait pas quel sera le menu de ce déjeuner de travail, mais on sait de quoi les deux chefs d’État vont parler.
Ils évoqueront le dossier épineux du nucléaire iranien, rapporte notre envoyé spécial à Caen,Stéphane Geneste. Tous les deux ne sont pas sur la même longueur d’onde.
Autre point qui va être abordé, les politiques commerciales des Etats-Unis et de l’Union européenne. Au cours de ce déjeuner, les présidents discuteront aussi de la sécurité et de la crise au Moyen-Orient, ainsi que du G7, qui se tiendra à Biarritz en août prochain.



Articles Similaires

Chronique

Alain Capo Chichi, le modèle de réussite béninois

Dans ce Bénin avarié, ce qu’on essaie de vendre à la jeunesse, est beaucoup plus ces jeunes sans CV, qui se sont égarés en politique et qui, ne peuvent pas justifier, regardant d’où ils viennent, ce qu’ils sont devenus. Dans ce Bénin-là, disais-je, Alain Capo-Chichi fait figure d’exception. Je ne vois pas encore deux modèles... Lire la Chronique

  Alain Capo Chichi, le modèle de réussite béninois , 1er septembre 2019

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une