[]
Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 97 60 17 90
Accueil > Actualités > La Une > Comakpogni Stanislas Joseph élu président pour 5 ans

Eglise Apostolique du Bénin

Comakpogni Stanislas Joseph élu président pour 5 ans

Par Amour Emmanuel T., 31 mai 2019 à 04:34 
Partager cet article :

L’Eglise Apostolique du Bénin a un nouveau président. L’Apôtre Comakpogni Stanislas Joseph a été élu par les membres du Conseil exécutif national, mercredi 29 mai 2019 au siège national de l’église à Malanhoui dans la commune d’Adjarra. Il succède au deuxième président national de l’église, Timothée Olacherou.

L’Apôtre COMAKPOGNI Stanislas Josephest élu démocratiquement président de l’Eglise Apostolique du Béninpour un mandat de cinq ans renouvelable, après avoir obtenu 8 voix sur 15 contre son challenger l’Apôtre ASSOGBA Mahoulé Joseph qui a obtenu 7 voix sur 15.Quant au troisième candidat en lice, l’Apôtre Agbodji, il a eu zéro voix.Faut-il le souligner, ASSOGBA Mahoulé Joseph est le vice-président du Bureau exécutif national sortant.

Le nouveau président élu, l’Apôtre COMAKPOGNI Stanislas Joseph,est âgé de 60 ans. Il succède au deuxième président national de l’église, Timothée Olacherou dont le mandat arrive à terme le 29 juin prochain. Selon les textes, après son élection, le nouveau président mettra en place un bureau exécutif national et un conseil exécutif national.
Dans sa déclaration de candidature, l’Apôtre COMAKPOGNI Stanislas Joseph envisage entreprendre des réformes au sein de l’église (nous y reviendrons dans nos prochaines parutions).
Membre du conseil exécutif national sortant, ilréuni une riche expérience dans la gestion des affaires nationales au sein des bureaux exécutifs précédents dirigés notamment par l’Apôtre Pierre T. TOGBE, premier président de l’église. Au niveau décentralisé de l’église, il a servi dans les régions de Natitingou, Pobè etest actuellement en poste à Klouékanmè.

C’est la deuxième fois que l’église apostolique du Bénin procède à l’élection de son président après la crise de 2013 qui a amené le Tribunal de première instance de Cotonou, à prononcer une décision le 6 décembre 2013.

Origine de l’Eglise apostolique du Bénin

L’Église à laquelle nous appartenons est issue de ce qu’on a appelé le « Réveil du Pays de Galles« . Il s’agit d’un profond mouvement religieux qui, dans les années 1904-1905 bouleversa cette région de la Grande Bretagne. Il prépara le terrain à cette effusion du Saint-Esprit qui eut lieu quelques années plus tard. Ainsi la sécheresse fut changée en renouveau spirituel et des milliers de personnes se convertirent. Dans tous les domaines (religieux, familial ou social) de la vie, on enregistra des résultats absolument inespérés.
Parmi ceux qui découvrirent alors le Christ vivant, un jeune homme, Daniel Williams, devait jouer un rôle prépondérant dans la création de l’Église Apostolique.
Daniel avait entendu parler de ce réveil par un camarade de travail. Il se rendit un soir à la ville voisine d’Ammanford, afin de voir de près ce qui commençait à secouer tout le pays.
A cette époque, dans différentes parties du monde, Dieu répandait son Esprit Saint. Daniel fit ainsi connaissance avec le « message de Pentecôte » et ses manifestations caractéristiques : le baptême du Saint-Esprit, le fait de parler en diverses langues nouvelles, les dons de prophétie et de guérison etc. Ces manifestations étaient semblables à ce qu’il avait déjà vu lors de certaines réunions du Réveil. Il fut lui-même baptisé du Saint-Esprit et se mit à parler en d’autres langues.
En répandant ainsi le Saint-Esprit, Dieu était en train de raviver la vérité et de restaurer les pratiques qui avaient été perdues, oubliées, couvertes de traditions. Après l’expérience du baptême du Saint-Esprit, la grande découverte des nombreux croyants qui venaient de faire cette expérience fut la prophétie. Le Seigneur parlait comme autrefois par des lèvres humaines. Par ce moyen, il mettait en lumière des exigences de sa parole concernant le rétablissement de l’Église selon le modèle du Nouveau Testament. C’est pourquoi Dieu distribuait à nouveau les neuf dons de l’Esprit pour l’édification de l’Église et rétablissait les ministères du Christ « pour le perfectionnement des saints ». La prophétie coulait comme un fleuve en ces jours, exhortant, édifiant, consolant et même dirigeant. Il n’y avait aucun doute, Dieu parlait.
En 1913, Daniel fut appelé au ministère d’Apôtre et son frère Jones à celui de Prophète.
En vingt ans environ, quatre-vingt-dix (90) communautés se formèrent, rien qu’au Pays de Galles. C’est en 1916 que les différents groupes s’unirent sous le nom de « THE APOSTOLIC CHURCH » qui est depuis lors le nom officiel de l’Église.
L’Église Apostolique fit son entrée en République du Dahomey d’alors grâce à l’œuvre de deux (02) missionnaires dans deux régions du pays à des moments différents.
En 1944, le missionnaire Nigérian Samuel Gbadebo ADEGBOYEGA visita Sakété au Sud-Est du Dahomey et y annonça la Bonne Nouvelle. Après son départ, il commença par envoyer des missionnaires du Nigeria.
En 1952, ce fut le tour du missionnaire Ghanéen Samuel ATIAYAO de s’installer à Dévé, au Sud-Ouest du Dahomey. Il était assisté par ses compatriotes Kossi DJABA et Alfred DARKOU. Son ministère était accompagné de miracles dans ce milieu dominé par l’idolâtrie. Ces miracles se produisaient même dans la vie des notables et amenaient plusieurs à la conversion et au baptême. C’est ainsi qu’il y eut pour le premier baptême neuf cent quatre vingtdix huit (998) personnes baptisées à Dévé.
En 1957, les deux groupes s’unirent et l’œuvre passa sous la juridiction de l’Église Apostolique du Nigeria.
Le 25 septembre 1961, la déclaration d’association fut faite et publiée au Journal Officiel de la République du Dahomey dans son numéro 18 du 15 juillet 1962 à la page 732 après la lettre référence N° 2362/MAID-A du 13 juillet 1962 adressée au Camarade François GODONOU Kolo présenté comme Président et Prédicateur de ladite Eglise. Il s’agissait pour l’Eglise d’exister légalement.
En 1971, le premier groupe de quatre (04) Serviteurs de Dieu Dahoméens fut ordonné Pasteurs à Lagos au Siège Ouest-Africain de l’Église Apostolique.
En novembre 1976, neuf (09) autres Béninois furent ordonnés Pasteurs à Porto-Novo au Siège national de l’Église.
De 1978 à 1983, les Béninois revendiquèrent leur droit inaliénable d’être à la direction des affaires de l’Église au Bénin jusqu’alors dans les mains des Nigérians. Suites aux différentes réunions tenues au niveau des responsables et fidèles de l’Église et sur intervention du Conseil Interconfessionnel, les Nigérians acceptèrent d’accorder ce droit aux Béninois. Le 1er juin 1983, un Bureau Directeur National fut mis sur pied pour diriger les affaires de l’Église. Le 1er Août 1983, le Conseil du Siège Ouest-Africain de l’Église dirigé par le Pasteur Issaiah G. SAKPO dans sa Lettre Mandataire N° LAWNA/LTAS/VOL.23.RBA/7/83 du 23 juillet 1983 à Lagos, accordait l’autonomie à l’Église Apostolique du Bénin.
Le 06 Août 1983, il y eut la passation de service entre l’ancienne équipe dirigée par le Pasteur Nigérian Samuel Akinsola ODUNTAN et la nouvelle équipe composée de Béninois dirigée par le Pasteur Peter TOGBE.
L’indépendance ainsi acquise, il fut donc nécessaire pour l’Église de se doter des instruments juridiques devant régir ses différentes structures et les activités de ses membres...
Source : www.apostoliquebenin.org



Articles Similaires

Chronique

Alain Capo Chichi, le modèle de réussite béninois

Dans ce Bénin avarié, ce qu’on essaie de vendre à la jeunesse, est beaucoup plus ces jeunes sans CV, qui se sont égarés en politique et qui, ne peuvent pas justifier, regardant d’où ils viennent, ce qu’ils sont devenus. Dans ce Bénin-là, disais-je, Alain Capo-Chichi fait figure d’exception. Je ne vois pas encore deux modèles... Lire la Chronique

  Alain Capo Chichi, le modèle de réussite béninois , 1er septembre 2019

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une